Publicité

Un supermarché digital pour entreprises né de la crise du covid

Eric Hoffelinck (à l'avant-plan) et Mathieu Vanham, les patrons cofondateurs de Vedi, comptent sur l'expertise acquise dans le digital pour réussir sa reconversion en premier supermarché numérique pour entreprises. ©VEDI

La société Vedi a vu plonger ses ventes d'impression publicitaire grand format. Pour sortir du marasme, elle devient le premier supermarché digital pour entreprises.

Aller de l'avant en réorientant fondamentalement son activité: c'est l'option prise par la société Vedi pour franchir sans trop de casse la tempête sanitaire. La société basée à Gosselies, qui s'est bâti une jolie réputation dans l'impression numérique grand format, a choisi d'élargir son offre et de se reconvertir dans la vente en ligne de fournitures pour entreprises.

Ce tournant est le fruit d'une réflexion menée en interne dans le prolongement du 18 mars 2020, qui marque le début du confinement. "Cette semaine-là, tout s'est arrêté. Nous avons d'un coup perdu 90% de notre chiffre d'affaires", raconte Eric Hoffelinck. cofondateur, avec Mathieu Vanham, de cette entreprise créée en 1995.

"La crise a montré que la Belgique était en manque d'acteurs digitaux locaux. Nous avions tous les outils pour le devenir."
Eric Hoffelinck
Cofondateur de Vedi

Le pronostic vital de Vedi était clairement engagé. Pour ses responsables, c'est l'expertise numérique acquise depuis 2008, année de l'ouverture du site de vente en ligne, qui a permis à Vedi de s'en sortir. "La crise a montré que la Belgique était en manque d'acteurs digitaux locaux. Nous avions tous les outils pour le devenir", dit Eric Hoffelinck.

5 lignes de force

Si la réussite de cette reconversion spectaculaire n'est pas gagnée d'avance, ses deux dirigeants semblent sûrs de leur coup. "Vedi peut s'appuyer sur cinq lignes de force: une équipe soudée, un site de vente en ligne facile, rapide et bien référencé, un réseau de 14.000 clients, un taux de satisfaction de 94% et un bâtiment de 5.000 m2 racheté à Caterpillar et intégré en 2018", souligne Mathieu Vanham.

Après de multiples concertations avec les 21 collaborateurs, l'option a été prise d'élargir l'offre en proposant aux entreprises, sur une plateforme internet (www.vedi-express.com) fonctionnelle et rapide (0,23 seconde pour une recherche), une gamme étendue de produits non stratégiques mais nécessaires pour un bon fonctionnement au quotidien: fournitures de bureau, produits d'entretien, outillage, quincaillerie, boissons, purificateurs d'air... "Nous nous sommes aperçus que les postes 'services et biens divers' n'étaient pas très surveillés par les entreprises. Or, il y a là des poches de compétitivité à exploiter, que ce soit sur le plan financier ou du temps de travail", explique Eric Hoffelinck.

"Nous avons pu constater qu'en passant par vedi-express.com, les entreprises peuvent épargner 16,2% sur leurs achats."
Mathieu Vanham
Cofondateur de Vedi

Vedi, qui propose actuellement 23.300 références, privilégie les partenariats locaux. Et veille à la compétitivité de son offre. "Entre mars et avril, nous avons demandé à 17 entreprises de nous fournir leurs factures d'achats pour les comparer avec notre positionnement prix. Nous avons pu constater qu'en passant par vedi-express.com elles peuvent épargner 16,2% sur leurs achats", affirme Mathieu Vanham.

Une notoriété à exploiter

Désireuse de se profiler en "entreprise d'e-commerce à visage humain", Vedi, qui promet des délais de livraison entre 24 et 72 heures, entend aussi répondre aux préoccupations environnementales de ses clients. Le site de commande en ligne prévoit ainsi un onglet dédié aux produits répondant aux normes écologiques. Et à partir du 1er janvier prochain, Vedi produira plus de la moitié de son électricité grâce à une infrastructure de 2.300 m2 de panneaux photovoltaïques.

3,150
millions €
Le chiffre d'affaires de Vedi devrait atteindre cette année 3,150 millions d'euros.

Le chiffre d'affaires devrait atteindre cette année 3,150 millions d'euros. Avant une croissance que ses responsables espèrent rapide, avec à la clé un renforcement des effectifs. "Vedi peut s'appuyer sur la notoriété qu'elle a acquise avec ses grandes affiches digitales. Nous avons aujourd'hui des images sur les cinq continents, même si nos principaux marchés sont la Belgique et la France, où résident 36% de nos clients", dit Eric Hoffelinck.

Le résumé

  • La société Vedi, qui s'est bâti une réputation dans l'impression numérique grand format, se reconvertit dans la vente en ligne de fournitures pour entreprises.
  • C’est le fruit d'un réflexion menée dans le prolongement du confinement, qui a fait perdre d’un coup à l’entreprise carolo 90% de son chiffre d'affaires.
  • L'option a été prise d'élargir l'offre en proposant aux entreprises une plateforme internet offrant une large gamme de produits non stratégiques.
  • Le chiffre d'affaires devrait atteindre 3,150 millions d'euros, avant un redémarrage que ses responsables espèrent rapide.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés