Publicité

Une filiale de Carrefour taclée par l'Autorité des données

Une filiale financière du groupe Carrefour est mise à l'amende par l'APD en Belgique. ©AFP

Fimaser écope d'une amende de 100.000 euros pour ne pas avoir été en mesure d'empêcher les manipulations de données privées par un de ses employés.

L'Autorité de protection des données (APD) a infligé une amende de 100.000 euros à Fimaser, une filiale financière de Carrefour, pour des consultations non autorisées des bases de données de la Banque Nationale de Belgique (BNB), effectuées par l'un de ses employés au détriment d'une personne privée. Il s'agit de "la seconde amende la plus importante prononcée en Belgique par l'APD", souligne Victor Rouant, associé au cabinet Flinn et avocat de la victime.

Un employé de Fimaser a tiré profit des autorisations d'accès qu'il détenait pour consulter des données de la victime à des fins strictement privées. Informée de ces consultations par la BNB, la victime a déposé plainte contre Fimaser auprès de l'APD.

L'entreprise est sanctionnée pour ne pas avoir mis en place de système de contrôle adéquat permettant de vérifier qui a consulté ces données et pour quels motifs, ainsi que pour ne pas avoir été en mesure d'informer la personne concernée sur les circonstances de ces consultations.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés