Une nouvelle adresse de supermarchés bio et durables

©vincent duterne

La société coopérative Färm devrait être la première chaîne de supermarchés biologiques et durables d’ici quatre ans. Seize nouveaux magasins sont attendus pour 2019.

Produits bio, produits de saison, circuits courts et développement durable. Les fondateurs de la chaîne Färm veulent proposer un autre modèle d’achat et de consommation de denrées alimentaires.

S’inspirant de concepts similaires aux Etats-Unis (Park Slope Food) et en France (plus de 380 magasins Biocoop), ils ont inauguré chaussée de Wavre à Auderghem ce qu’ils présentent comme le premier supermarché durable et coopératif. Sur 450 m², la chaîne propose 4.000 références dont 99% sont bio ou labellisées "vertes" pour les produits non alimentaires.

©vincent duterne

Les fondateurs, Baptiste Bataille et Alexis Descampe, diplômés de l’Unité d’Ecologie de l’UCL, n’en sont pas à leur coup d’essai. En 2009, ils ont lancé une épicerie bio à Etterbeek, puis en 2013 une supérette place Sainte-Catherine à Bruxelles à l’enseigne Färm: "Un nom qui rappelle la ferme mais, grâce au tréma, neutre linguistiquement", plaisante le second nommé.

Ferme, car l’objectif est d’impliquer les fournisseurs dans le projet: des agriculteurs situés dans un rayon de 80 kilomètres maximum des magasins, afin de privilégier les circuits courts. Le groupe, en cours de constitution, est composé de 200 coopérateurs: outre les deux fondateurs, l’actionnariat compte 3 investisseurs actifs dans le développement durable, 180 sympathisants ainsi qu’une quinzaine de fournisseurs et de partenaires. "L’objectif est de changer l’approche de l’alimentation, à la fois auprès des consommateurs et des agriculteurs afin de les amener à passer au bio", explique Alexis Descampe, avouant que sa clientèle est constituée prioritairement de consommateurs "éduqués".

"Le marché du bio n’est pas saturé, on assiste à une véritable lame de fond."
alexis descampe
cofondateur de färm

Les fondateurs de Färm ne sont pas des doux rêveurs. Ce sont de vrais entrepreneurs qui ambitionnent d’étendre le concept. Ils entendent d’ici 2019 ouvrir 13 nouveaux magasins, dont 11 en franchise, essentiellement à Bruxelles, mais aussi dans les deux autres régions du pays. Des magasins de 200 à 800 m²: "Le marché n’est pas saturé, on assiste à une véritable lame de fond", assure-t-il, en ne craignant pas la concurrence des grandes enseignes actives également dans le créneau: "Nous sommes complémentaires à elles", estime-t-il.

Le concept de Färm se veut urbain, "car nous voulons favoriser la mobilité douce, animer les villes et atteindre une certaine densité de population", détaille Alexis Descampe, mais les emplacements ne sont pas faciles à trouver car nous voulons qu’ils aient un certain cachet", poursuit-il. À l’heure actuelle, deux dossiers sont en voie d’aboutir à Bruxelles. Pour le reste, aux entrepreneurs ayant la fibre verte de se manifester…

©vincent duterne

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés