Publicité

Le Méridien racheté par des investisseurs russes

©BELGA

L'hôtel Méridien de Bruxelles a été racheté par HDI Zurich Property. Sa réouverture ne devrait pas intervenir "avant août ou septembre". Et pas forcément à l’enseigne du Méridien.

L’hôtel Le Méridien de Bruxelles, fermé depuis le mois de juin du fait de la faillite de Starman, son exploitant, a été racheté par HDI Brussels Management, une société de droit belge filiale de la société luxembourgeoise HDI Zurich Property, dont les actionnaires sont russes.

HDI Property a racheté les actions de Swiss Hotel leasing Company (SHLC), la société à capitaux suisses qui détient les droits d’emphytéose sur les murs et le sous-sol du Méridien, en ce compris la galerie Horta.

Le représentant de SHLC à Bruxelles avait dit lors de la faillite qu’il avait bon espoir de voir les activités redémarrer rapidement. De nombreux contacts avaient été noués dès l’annonce des difficultés de Starman. Ces contacts ont permis de trouver assez rapidement un repreneur et de relancer l’hôtel. 60 % des 140 personnes qui étaient occupées au Méridien ont d’ores et déjà été réembauchées et quelques postes sont encore vacants.

A savoir

Le montant de la transaction n’a pas été communiqué.

Par contre, la réouverture de l’hôtel lui-même ne devrait pas intervenir "avant août ou septembre", dit le représentant de HDI Property à Bruxelles. Sera-ce à l’enseigne du Méridien ? Des négociations sont en cours avec Starwood, propriétaire de l’enseigne, "mais aussi avec d’autres groupes hôteliers".

• HDI Property a de grandes ambitions. Ses actionnaires russes souhaitent lancer une nouvelle chaîne hôtelière en Europe " sous leur propre marque ", dit encore leur représentant à Bruxelles, mais " pas tout de suite ", si bien que les négociations en cours ont surtout pour but de " louer une marque pendant un certain temps ". En d’autres termes de conclure un contrat de franchise, ce qui permettra à l’hôtel de Bruxelles d’entrer dans un système de réservation international " tout en restant largement autonome ".

Selon le représentant de HDI Property "les deux problèmes majeurs du Méridien étaient les factures trop importantes de Starwood (le propriétaire de l’enseigne, ndlr) et les loyers trop élevés qu’il fallait payer aux propriétaires des murs ". Ces deux problèmes sont apparemment résolus puisque c’est l’exploitant qui est désormais propriétaire des murs et que les négociations avec une enseigne devraient déboucher sur un contrat de franchise, " la formule contractuelle la moins chère, dit un professionnel du secteur, quelques pour cents du chiffre d’affaires seulement. A négocier".

Comme HDI Property est un nouveau venu sur le marché hôtelier, ses actionnaires se sont adjoint le consultant spécialisé suisse Sophos Hotels. Vu les ambitions de ses actionnaires, " démarrer dans la capitale de l’Europe avec un hôtel qui a déjà une excellente réputation était une excellente opportunité ", dit le manager de l’hôtel, Egbert Buursink, qui n’a jamais quitté son poste (et le conservera).

Selon leur représentant, les actionnaires de HDI Property ont également racheté les droits que détenait SHLC sur la galerie commerciale située sous l’hôtel, la galerie Horta, pour laquelle " une nouvelle affectation sera recherchée ", mais elle devrait conserver sa vocation commerciale.

LA GALERIE HORTA EN IMAGES

 

 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés