Parfum de Tomorrowland à Durbuy cet été

Ambiance décalée mercredi matin, sur les hauteurs de Durbuy, autour de Marc Coucke.

On le sait, le festival Tomorrowland a dû être annulé dans sa version habituelle et reconverti en version virtuelle. De quoi donner des idées à deux entrepreneurs flamands pour utiliser le matériel d’hébergement qui restera au hangar. Marc Coucke et Joris Beckers s’associent pour réanimer cet été le domaine du golf de Durbuy, récemment fermé.

Pour présenter leur nouveau bébé, baptisé Green Fields Headset Experience, ils ont attendu la dernière minute, puisque les réservations en ligne sont ouvertes à partir de ce mercredi, 18 heures. Ils? Marc Coucke, Bart Maerten (La Petite Merveille, Adventure Valley), Wout Bru, le chef aux fourneaux de ses hôtels, et... Joris Beckers (Mavericks Entertainment), l’homme à la casquette qui pilote DreamVille, le concept d’hébergement original qui va désormais de pair avec le festival de musique électronique le plus couru au monde.

"Marc Coucke m’a appelé pour voir si on ne pourrait pas ensemble monter de concert un nouveau projet à Durbuy."
Joris Beckers
DreamVille

Tous ont fait le déplacement sur les hauteurs de Barvaux. Et comme le confie Joris Beckers, c’est Marc Coucke qui, en plein confinement, a fait le premier pas. "Il m’a appelé pour voir si on ne pourrait pas sortir de la crise qu’on vivait chacun de son côté et monter de concert un nouveau projet à Durbuy. J’ai bien sûr répondu oui. Après, il a fallu cravacher durant un mois pour accoucher du projet lancé aujourd’hui…"

"Un projet de camping de luxe 100% coronaproof", assure l'homme d'affaires flamand.

Marc Coucke, complet veston sur pantoufles de sport, barbe de 5 jours, joue franc jeu: "Ce n’est pas un secret: nos activités respectives ont été bien plombées par la crise sanitaire. Alors, on s’est dit qu’on allait écrire quelque chose de neuf pour les personnes obligées de rester en Belgique cet été et qui souhaitent s’évader du quotidien. Une expérience unique, le must du camping de qualité, comme Joris l’offre à Boom depuis des années déjà, en rendant le tout 100% coronaproof en plus. Une nouvelle expérience qui aura aussi un impact positif sur la région, en la faisant vivre et en donnant de l’emploi saisonnier à des centaines de personnes…", entame l’entrepreneur flamand.  

Rebondir ensemble

Pour le reste, il suffisait d’y penser: prenez un concept à la réussite reconnue sur tous les continents dans le domaine de l’événementiel au point de faire de Tomorrowland une marque mondiale qui a révolutionné l’image classique du festival de musique. Ajoutez-y une paire d’entrepreneurs qui a fait de Durbuy son domaine expérimental de séjours en immersion dans la nature, et vous avez un trio qui risque de secouer cet été la campagne ardennaise avec son expérience éphémère de vacances décalées et résolument déconfinées. 

"Ce sera une expérience unique, le must du camping de qualité, comme Joris Beckers sait le faire à Boom depuis des années."
Marc Coucke
CEO d'Alychlo

Bart Maerten donne le tempo: "Qu’on se comprenne bien: ce sera un village événementiel et festif. Il y aura des animations diverses et variées, en lien direct avec le parc Adventure Valley tout proche; mais pas un festival de musique! Que ce soit clair pour tout le monde… Il y aura parfois des animations qui réuniront jusqu’à 200 personnes, des séances de yoga, du massage à la carte. Mais chaque participant restera soit à distance, soit dans sa bulle. Comme nous l’avons déjà expliqué aux riverains, il y aura au maximum 400 personnes en même temps sur le site qui fait 35 hectares", insiste-t-il, habitué à devoir prévenir les "fake news" depuis que Marc Coucke l’a rejoint pour financer et développer ses activités locales. 

Pour ce Durbuysien d’adoption, qui gérait déjà depuis des décennies des centres d’hébergement pour jeunes vacanciers venus du nord du pays avant de devenir le bras droit local de Marc Coucke, 2020 est une année vraiment spéciale. "Après 3 années d'investissements tous azimuts, on allait cartonner. Les hôtels, dont le nouveau venu en contrebas du Sanglier des Ardennes, étaient déjà complets pour la saison estivale. Puis, tout s’est effondré d’un coup. Après le coup de massue, on s’est demandé comment sauver notre saison. On s’est dit aussi qu’il fallait faire quelque chose pour relancer la machine; et pour Durbuy, vidée des touristes depuis des mois." 

Green Fields DreamVille Headset Experience 

L’endroit choisi, lui aussi, devait trouver une nouvelle affectation provisoire. Les installations du golf de Durbuy, récemment racheté par la paire d’investisseurs tout comme celui de Méan, faisaient double emploi, manquaient d’affiliés et étaient déficitaires. L’ensemble sera prochainement reconverti en école de golf Académie Laurent Richard. 

Du 3 juillet au 31 août au moins, il accueillera 190 tentes de huit catégories, avec mobilier, abords et animations léchés à la DreamVille. Il y aura même une piscine temporaire et, bien sûr, un service de restauration à la carte supervisé par Wout Bru. "Ce sera un camping de luxe dans un endroit unique, imprégné d’un soupçon de Tomorrowland grâce au casque audio offert à chaque visiteur. On cible les familles, les groupes d’ami, mais aussi les entreprises qui veulent organiser des événements un peu décalés et oublier le confinement dans l’ambiance féerique dont DreamVille a le secret. Mais sans prendre de risque et chacun dans sa bulle élargie…", précise encore Marc Coucke. 

Côté prix, comptez (à partir de) 448 euros pour deux personnes pour deux nuits, petit déjeuner compris. Mieux vaut réserver en groupe, histoire de créer des modules fonctionnels. Pas donné, même pour une tente de luxe, sans compter les extras. Mais quand on connaît le potentiel du carnet d’adresses des organisateurs de Tomorrowland, la vitesse à laquelle se remplissent les hébergements autour de Durbuy pour cette saison estivale vraiment pas comme les autres, il y a fort à parier que le nouveau concept planté ce mercredi sera rapidement pris d’assaut. "Les inscriptions rentrent déjà!", nous assurait Bart Maerten, les réservations à peine ouvertes sur le site de La Petite Merveille.

 

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés