Augmentation de capital de plus de 20 millions pour Le Pain Quotidien

©BELGA

Les actionnaires injectent 21 millions d'euros dans la chaîne de boulangeries-tables d’hôtes Le Pain Quotidien et convertissent (une partie de) leurs prêts en capital.

Depuis l’an dernier, Le Pain Quotidien est dirigé par l’Américain Jerry Gamez (un ex de Burger King). Il a remplacé le Belge Vincent Herbert et veut poursuivre la croissance de l’enseigne. Mais cette expansion coûte très cher car Le Pain Quotidien se positionne comme un acteur du luxe implanté dans des lieux coûteux. Parallèlement, Le Pain Quotidien investit dans la logistique derrière les magasins.

31
millions d'euros
En un peu plus d'u an, les actionnaires du Pain Quotidien ont injecté plus de 30 millions d'euros dans l'enseigne.

A cette fin, les actionnaires ont récemment procédé à une augmentation de capital. Ils ont injecté près de 21 millions d'euros d'argent frais dans PQ Licensing, la société mère de l’enseigne. Dans le même temps, ils ont converti un prêt de 11,3 millions de dollars (10 millions d’euros) en actions. Cela donne à l'entreprise plus de marge de manœuvre pour investir.

C’est la deuxième opération du genre en un peu plus d’un an. Début 2018, les actionnaires avaient déjà injecté 10,5 millions d'euros dans Le Pain Quotidien. L’objectif était là aussi de soutenir la croissance.

Actionnariat varié

Avec un tiers des actions, la société d’investissement Cobepa est l’actionnaire de référence de la chaîne de boulangeries-tables d’hôtes. Un peu plus de la moitié du capital de Cobepa est aux mains de la famille de Spoelberch, actionnaires d’AB InBev.

Sont également présents au capital: la famille Josi (Jean-Marie Laurent Josi est par ailleurs président de Cobepa), Emiel Lathouwers (ex-AS Adventure), le duo Tony Vandewalle-Bart Van Vooren (ex-O'Neill Belgium) ainsi que le fondateur du Pain Quotidien, Alain Coumont.

Le Pain Quotidien est devenu une entreprise résolument tournée vers l'international. À la fin de 2017, la chaîne d'origine belge comptait 271 points de vente dans 21 pays, dont la France, les Pays-Bas, les États-Unis, la Turquie, l'Inde, le Royaume-Uni et le Brésil.

En rouge en 2017

Cette année-là, elle a réalisé un chiffre d'affaires de 301 millions de dollars (260 millions d'euros), soit 1,5% de plus que l'année précédente. Cependant, les coûts ont augmenté plus rapidement (+5%) que les revenus (+1,5%). Le résultat brut d'exploitation s'est élevé à 23 millions de dollars cette année-là, contre 23 millions un an plus tôt. Par contre, en raison d'éléments exceptionnels, le résultat net s’est affiché dans le rouge avec une perte de 6,6 millions de dollars contre un bénéfice net de 4,2 millions un an plus tôt.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect