Burger King ouvrira 45 restaurants en Belgique d'ici 2022

©BLOOMBERG NEWS

Un an après son arrivée en Belgique, Burger King compte quatorze restaurants. Huit autres ouvriront d’ici la fin de l’année. Le réseau devrait compter près d’une soixantaine d’implantations d’ici la fin 2022. L’enseigne a déjà créé 850 emplois et en comptera 500 de plus d’ici la fin de l’année. Dans les 4 ans à venir, elle compte recruter 3.000 personnes.

Sur le chemin – un peu plus de 10 minutes à pied à peine – qui nous mène de la gare d’Anvers Central au Meir où Burger King vient d’ouvrir un nouveau restaurant, on croise trois McDonald’s, un Quick, un Five Guys et un Ellis Gourmet Burger, pour ne citer que les enseignes de burgers, sans oublier les sandwicheries (Panos, Subway) et autres Exki.

Cette vive concurrence n’effraie pas Kevin Derycke, le CEO de Burger Brands Belgium (BBB), la société qui chapeaute les enseignes Quick et Burger King en Belgique et au Luxembourg. Au contraire, elle semble le stimuler. "N’oubliez pas que vous êtes ici sur l’artère la plus commerçante du pays, c’est normal qu’il y ait beaucoup de concurrents", sourit-il.

30 millions €
Depuis l’arrivée il y a un an sur le marché belge de Burger King, plus de 30 millions d’euros ont été investis dans le développement de l’enseigne.

Un an jour pour jour après l’ouverture du premier Burger King belge – c’était déjà à Anvers mais sur le site du cinéma Kinepolis –, le manager tire un bilan très positif de l’opération. "Nous sommes en avance sur nos prévisions, assure-t-il. Il y a un an, j’avais dit que nous ouvririons 50 restaurants d’ici 2022. Or nous en avons déjà 14 (dont 4 sur les aires d’autoroutes, à Heverlee et Kruibeke), et le dernier s’est ouvert mardi à Sambreville entre Charleroi et Namur." Parmi eux, cinq sont d’anciens Quick reconvertis. "Aujourd’hui, je pense que nous en ouvrirons encore 45 d’ici 2022", poursuit Kevin Derycke. Ce qui en ferait donc une petite soixantaine à cette échéance.

Burger King dit avoir créé près de 850 jobs depuis son arrivée en Belgique, et compte en créer 500 de plus avant la fin de l'année. ©BELGA

Plus de trente millions d’euros ont déjà été investis dans le développement de l’enseigne en Belgique, hors frais de marketing. Huit nouveaux restaurants ouvriront encore leurs portes d’ici la fin de l’année, dont un chaussée d’Ixelles à Bruxelles et un autre dans le centre commercial Médiacité à Liège. Rien qu’en 2018, Burger Brands Belgium et ses franchisés auront ainsi investi 25 millions dans le développement du parc. Et cela va continuer en 2019 avec quinze projets d’implantation, dont un sur le piétonnier dans le centre de la capitale. Parmi les autres projets de développement figurent les aéroports de Bruxelles et de Charleroi, en partenariat avec son franchisé Autogrill (qui exploite déjà deux Quick à Brussels Airport).

Visiblement, la marque plaît au public puisque Burger King se vante d’avoir accueilli plus de 4 millions de visiteurs et vendu plus de 612.000 de son hamburger vedette, le Whopper. Mais elle semble séduire aussi les franchisés qui représentent, comme chez Quick, 80% des exploitants: "Pour le moment, ce sont nos franchisés Quick qui investissent dans l’ouverture de restaurants Burger King, comme celui d’Anvers qui possède trois Quick et deux Burger King, se félicite Kevin Derycke. Mais nous aurons sans doute besoin d’en trouver de nouveaux pour notre développement dans les trois régions du pays, notamment à la Côte où nous ne sommes pas présents. Ce n’est pas un problème car nous sommes fort sollicités."

"Nous aurons sans doute besoin de trouver de nouveaux franchisés pour notre développement dans les trois régions du pays, notamment à la Côte où nous ne sommes pas présents. Ce n’est pas un problème car nous sommes fort sollicités."
Kevin Derycke
CEO de Burger Brands Belgium

Ce développement à vitesse grand V a forcément un impact sur l’emploi. L’enseigne affirme avoir créé près de 850 jobs depuis son arrivée. 500 seront encore créés avant la fin de l’année 2018 avec les prochaines ouvertures. 3.000 autres personnes seront engagées dans les quatre années à venir.

Le CEO de Burger Brands Belgium ne livre cependant aucun chiffre sur les performances financières de l’enseigne. Tout au plus concède-t-il qu’en fonction du montant de l’investissement, lequel dépend de l’implantation (situation, type de bâtiment, etc.), il faut entre quatre et sept ans pour rentabiliser un restaurant. Chaque nouvel emplacement nécessite une injection allant de 0,9 à 3 millions d’euros.

Quick en statu quo jusqu’en 2020

Si ses efforts se focalisent sur le développement de Burger King, Burger Brands Belgium ne néglige pas pour autant Quick: "Nous avons renouvelé dix restaurants, changé des fournisseurs au profit d’entreprises belges, notamment pour la viande et les pommes de terre, et nous nous sommes remis à communiquer autour de la marque", indique Kevin Derycke.

Gelé pendant deux ans en raison de l’arrivée de Burger King, le programme de développement géographique de Quick pourrait reprendre d’ici 2020. L’enseigne compte actuellement 92 restaurants en Belgique dont 80% de franchisés.update

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content