"Chez Léon" reprend "Aux Armes de Bruxelles"

©Kristof Vadino

La décision était fortement attendue, elle est désormais tombée. Rudy Van Lancker, le patron de "Chez Léon", vient de signer la reprise du fonds de commerce du restaurant "Aux Armes de Bruxelles", a-t-on appris auprès de Christian Bouchat, secrétaire régional FGTB en charge de l'horeca.

La décision était dans l'air depuis plusieurs jours, c'est désormais officiel. "Chez Léon", restaurant emblématique de la rue des Bouchers détenu par Rudy Vanlancker, reprend "Aux Armes de Bruxelles", autre restaurant mythique situé... juste en face. Rudy Van Lancker, le patron de "Chez Léon", vient de se rendre chez la curatrice Maïa Gutmann Le Paige pour signer la reprise du fonds de commerce des "Armes de Bruxelles".

©Saskia Vanderstichele

À cette occasion, nous a précisé Christian Bouchat, le patron de "Chez Léon" a rappelé sa volonté d'investir dans l'outil. Il s'est engagé à ramener assez de clients d'ici trois ans afin de générer un chiffre d'affaires de 7 à 8 millions d'euros par an. Et comme c'était prévu, tous les anciens travailleurs des "Armes" souhaitant continuer l'aventure dans la nouvelle structure seront repris en tenant compte de leur ancienneté. D'après Christian Bouchat, près de 40 travailleurs (sur 48 au moment de la faillite) ont manifesté leur intention de travailler avec Rudy Van Lancker. L'ancienne comptable de la société a été engagée au même poste. Elle fera également office de directrice du personnel. Ce faisant, le restaurant, autrefois géré par les frères Beyaz, semble remis sur les bons rails. 

Nouveau bail

Rudy Van Lancker a également profité de l'occasion pour signer un nouveau bail avec l'homme d'affaires Aldo Vastapane, le propriétaire des murs des "Armes de Bruxelles". Une option d'achat serait prévue. "Les travailleurs reprendront le travail durant l'été après rénovation du bâtiment", peut-on lire mercredi dans un communiqué de presse de la CSC. Le front commun (FGTB-CSC), défendu par l'avocat Bernard Maingain, a accompagné les travailleurs depuis le début de leurs ennuis.

Ceux-ci s'étaient matérialisés dans le courant de l'été dernier lorsque les repreneurs avaient fait part de leur intention de transférer le fonds de commerce et une partie des travailleurs vers INV4U, une société récemment créée au Grand-Duché de Luxembourg et dotée d'un maigre capital de 30.000 euros. Cette opération avait mis le feu aux poudres et les travailleurs avaient réussi à faire geler le transfert par le tribunal du travail. 

La CSC a tenu à féliciter Rudy Van Lancker pour son acquisition. "Nous tenons également à féliciter tout le personnel qui a fait preuve de courage et d'abnégation durant cette période très difficile", peut-on encore lire. 

Les Armes de Léon 1921

Pour gérer cette nouvelle structure, Rudy Van Lancker et son épouse ont créé "Les Armes de Léon 1921", une SPRL dont l'objet principal porte sur l'exploitation et la gestion d'hôtels et de restaurants. C'est le début d'une nouvelle aventure pour cette enseigne historique de l'Ilot Sacré. 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés