Dix à table au resto, pas si simple!

Rien ne change ce vendredi pour les restaurants, a affirmé Frank Vandenbroucke. Pourtant, beaucoup de questions demeurent. ©REUTERS

À l'opposé des cafés, les restaurants resteront ouverts jusqu'à 1 heure du matin et la table de 10 sera toujours autorisée. Une question se pose: qui sera à cette table?

Si dès ce vendredi, les cafés se voient appliquer des mesures anti-Covid plus strictes, "rien ne change pour les restaurants", a martelé Frank Vandenbroucke, le nouveau ministre de la Santé publique. "Rien ne change", sauf la taille des bulles. Alors irons-nous au restaurant avec sa bulle "rapprochée" de 3 ou sa bulle "éloignée" de 4?

Jusqu'ici, un repas au restaurant s'organisait avec son "ménage" et les cinq personnes de la bulle "rapprochée". Un maximum de 10 personnes était autorisé, enfant de moins de 12 ans non compris.

12
ans
Un maximum de 10 personnes par table est autorisé dans les restaurants, enfant de moins de 12 ans non compris.

Suivant la logique du "rien ne change", on devrait donc pouvoir aller au restaurant avec sa bulle de trois.

L'arrêté ministériel, publié ce jeudi, n'apporte aucune précision. Il rappelle tout au plus l'ouverture jusqu'à 1 heure, le port de masque, le 1,5 m et le non service au bar.
"Il faudra attendre 2-3 jours pour avoir des précisions via le FAQ", indique-t-on au SPF Economie.

La responsabilité de tous

Outre l'impossibilité de se promener avec la composition de famille sous le coude, Thierry Neyens, président de la fédération Horeca Wallonie insiste surtout sur le fait qu'il est compliqué pour le restaurateur d'interférer dans l'intimité du client. Néanmoins, il trouverait opportun qu'un rappel des règles soit fait lors de la réservation. "Ce n'est pas dans l'intérêt du restaurateur d'accepter une table de 10, constituées de 5 couples. Il risque de devoir s'en expliquer auprès d'autres clients."

"Ce n'est pas dans l'intérêt du restaurateur d'accepter une table de 10, constituées de 5 couples. Il risque de devoir s'en expliquer auprès d'autres clients."
Thierry Neyens
Président de la fédération Horeca Wallonie

Les refus de réservations de plus de 6 ou 8 personnes, voire les tablées réparties en plusieurs tables pourraient aussi se multiplier.

Quant au client, il a la responsabilité de respecter les règles en vigueur, conclut-il.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés