"L'Ecailler du Palais Royal" reprend "la Maison du Cygne"

©Kristof Vadino

Finalement, c'est le restaurant "l'Ecailler du Palais Royal" qui va reprendre l'exploitation du restaurant "la Maison du Cygne", situé sur la Grand-Place. "L'Ecailler du Palais Royal" est détenu par la famille Abraham.

Il n'aura pas fallu beaucoup de temps au restaurant "La Maison du Cygne" pour trouver un repreneur. D'après une information révélée par le site Eating, c'est "l'Ecailler du Palais Royal" qui va reprendre l'exploitation du restaurant auparavant géré par les frères Beyaz.

"La Maison du Cygne" fait partie des 11 restaurants du groupe Beyaz, tous placés en faillite par des administrateurs judiciaires qui avaient été désignés par le tribunal de commerce francophone. 

Avec cette annonce, c'est la deuxième vitrine du groupe Beyaz qui trouve un repreneur. La semaine dernière, le groupe Blanchart, surtout actif à Waterloo, avait annoncé la reprise des Brasseries Georges

Reprendre des "vieilles maisons"

Debora Abraham, la propriétaire de l'Ecailler, nous a confirmé la reprise de l'exploitation de "la Maison du Cygne". Cette annonce vaut également pour "la Brasserie de l'Ommegang" qui se situe au rez-de-chaussée de "la Maison du Cygne".

"Les gens qui y travaillent depuis des années sont l'âme de la maison."
Debora Abraham
Propriétaire de l'Ecailler

"Nous allons faire ce que nous avons fait avec l'Ecailler du Palais Royal", nous a-t-elle confié. Son idée est de redorer le blason d'enseignes de renom en les mettant au goût du jour. Et même si elle n'a pas de projets concrets actuellement, Débora Abraham ne compte pas s'arrêter en si bon chemin. 

La date de réouverture de l'établissement n'est pas encore connue, nous a encore précisé celle qui compte reprendre une partie des travailleurs du restaurant. "Les gens qui y travaillent depuis des années sont l'âme de la maison", nous a-t-elle expliqué.

Dans un premier temps, c'est Maxime Maziers, le chef de l'Ecailler, qui définira la carte et qui prendra la cuisine en mains. Son second à l'Ecailler, présent dans la maison depuis 35 ans, assurera l'interim à l'Ecailler. Une solution durable sera trouvée quand tout sera mis en place. 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content