L'Europe rappelle à l'ordre Airbnb

©REUTERS

Les pratiques d’Airbnb commencent sérieusement à inquiéter les autorités européennes. La plateforme en ligne a un mois et demi pour se conformer à la législation européenne.

Prix peu clairs, distinction difficile entre privés et professionnels… La Commission européenne a enjoint ce lundi Airbnb de respecter les règles européennes de protection des consommateurs. La société californienne contreviendrait à trois législation européennes.

Pour l’exécutif européen, la manière dont les prix sont présentés et un certain nombre de conditions imposées par Airbnb aux utilisateurs ne sont pas conformes à la directive sur les pratiques commerciales déloyales, à la direction sur les clauses contractuelles abusives et au règlement sur la compétence judiciaire en matière civile et commerciale.

Airbnb devra effectuer un certain nombre de changements avant la fin août, sans quoi la Commission pourrait prendre des mesures d’exécution.

"De plus en plus de consommateurs réservent leur hébergement de vacances en ligne et ce secteur a apporté de nombreuses nouvelles opportunités aux vacanciers, mais la popularité ne peut pas être une excuse pour ne pas respecter les règles européennes en matière de consommation", explique Vera Jourova, la commissaire européenne à la Justice et aux Consommateurs.

La Commission européenne reproche à la plateforme un manque de transparence et des conditions peu explicites. Elle lui demande, entre autre, de modifier la manière dont les prix sont présentés afin d’assurer que le client soit informé du prix total tous frais compris (nettoyage, services…) ou, quand n’est pas possible de déterminer ces frais à l’avance, de mentionner que des frais supplémentaires peuvent s’appliquer.

Airbnb devra également identifier clairement si l’hébergeur est un professionnel ou un privé.

La Commission demande aussi à Airbnb d'éviter de modifier unilatéralement les conditions de location. Elle ne peut, non plus, se réserver le droit de supprimer le contenu.

Airbnb doit également offrir des conditions d’indemnisation et de recouvrement clairs. Il lui est demandé de fournir un lien facilement accessible vers la plate-forme de règlement en ligne des litiges sur son site et toutes les informations nécessaires relatives à la résolution des litiges.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content