La brasserie Chez Clément demande la PRJ

Point de rendez-vous bine connu dans le Brabant wallon, la brasserie Chez Clément cherche à se mettre à l'abri de ses créanciers par le biais de la PRJ. ©Tim Dirven

La brasserie Chez Clément, restaurant incontournable dans le Brabant wallon, vient de se tourner vers le tribunal de l'entreprise de Bruxelles pour se mettre à l'abri de ses créanciers. Pour le ministère public, cette demande aurait dû être faite dans le Brabant wallon.

Point de rencontre incontournable et restaurant bien connu dans le Brabant wallon, la brasserie Chez Clément, située à la Mazerine (Genval), vient de se tourner vers le tribunal de l'entreprise francophone de Bruxelles pour se mettre à l'abri de ses créanciers par le biais de la procédure de réorganisation judiciaire (PRJ). Pour le restaurant, défendu par Patrick Della Faille (Faber Inter), ce n'est pas une première puisqu'une réorganisation judiciaire avait déjà été introduite en avril 2016 devant le tribunal de l'entreprise du Brabant wallon cette fois-là. 

Deuxième PRJ

Rebelote donc pour ce restaurant qui, à la suite d'un récent changement de siège social vers Bruxelles, s'est retrouvé devant le tribunal de l'entreprise de Bruxelles pour demander cette mesure de protection. "La société a honoré le plan de sa première réorganisation judiciaire", a plaidé Patrick Della Faille devant les juges, expliquant que le transfert des activités était la seule solution. À la barre, l'avocat a expliqué que les attentats de Paris et de Bruxelles ainsi que la crise actuelle du coronavirus expliquaient ce besoin de se mettre à l'abri des créanciers. Il a également fait état de fautes de gestion, notamment par le biais de contrôles fiscaux mal gérés. 

"La société a honoré le plan de sa première réorganisation judiciaire".
Patrick Della Faille
Avocat de la brasserie Chez Clément

On a également appris à la barre que l'actuel gérant de l'établissement était candidat à la reprise. Si le tribunal accorde la PRJ, un mandataire de justice sera désigné en vue de trouver le meilleur repreneur pour la brasserie Chez Clément qui, selon les derniers résultats publiés, présente une perte cumulée de plus de 700.000 euros. L'établissement emploie un peu plus de 25 personnes. 

Lors de l'audience de ce mercredi matin, le substitut venu représenter le ministère public a fait savoir qu'il ne voyait pas cette PRJ d'un bon oeil. Ce que le parquet n'apprécie pas, c'est le changement de siège social effectué par la société le 29 avril dernier. "Le changement d'arrondissement empêche le tribunal qui a accordé la première PRJ de contrôler si ce premier plan a été correctement appliqué", a-t-il expliqué, conseillant au tribunal de déclarer l'irrecevabilité de cette demande de PRJ, expliquant que le centre d'intérêt des activités de la société se trouve en Brabant wallon. 

"Le changement d'arrondissement empêche le tribunal qui a accordé la première PRJ de contrôler si ce premier plan a été correctement appliqué".
Le représentant du ministère public

Le Procureur du roi, qui y voit un cas de contrariété à l'ordre public, a précisé qu'il y avait de la cohérence à ce que le même tribunal puisse contrôler deux réorganisations judiciaires qui se suivent. L'affaire a été prise en délibéré. 

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés