La famille Litvine rachète le restaurant Lola au Sablon

©Tim Dirven

Et de huit! L’homme d’affaires Serge Litvine et ses enfants, Vladimir et Tatiana, viennent d’acheter le restaurant Lola au Grand Sablon. Il s’agit du huitième établissement horeca repris par la famille Litvine depuis 2010.

Personne aujourd’hui n’est capable de dire quand s’arrêtera l’appétit de la famille Litvine. D’après nos informations, l’homme d’affaires et ses enfants, Vladimir et Tatiana, viennent de mettre la main sur le restaurant Lola, une enseigne bien connue des habitués du Grand Sablon, à Bruxelles. Il y a quelques mois, la famille Litvine bouclait la reprise du restaurant étoilé italien Da Mimmo, situé à Woluwe-Saint-Lambert. C’est justement parce que Vladimir Litvine est actuellement occupé aux fourneaux de Da Mimmo pour en assurer la relance que la reprise effective de Lola se fera seulement à la mi-avril.

7 étoiles
Les différents restaurants repris par Serge Litvine et sa famille accumulent sept étoiles au guide Michelin.

"Lola sera fermé les 16, 17 et 18 avril, le temps de procéder à quelques rafraîchissements et à une légère rénovation", nous a expliqué Tatiana Litvine, en charge du marketing et de la communication des restaurants repris par la famille. La réouverture officielle se fera donc le vendredi 19 avril. "On restera sur une cuisine de brasserie française et des spécialités belges, une cuisine simple à base de produits de qualité", nous a encore expliqué la fille de Serge Litvine. Si la famille préfère rester discrète sur le montant de la reprise, l’opération se fera en deux fois. Une première moitié a été payée maintenant, l’autre sera libérée dans un peu moins de dix ans, au moment de la renégociation du bail avec le propriétaire des murs. Cette deuxième tranche ne sera libérée que si le propriétaire renouvelle le bail pour une durée de dix ans.

L’occasion fait le larron

Comme souvent, la famille a sauté sur une opportunité qui s’est présentée à elle. Les actuels exploitants de Lola, désirant arrêter de travailler ou souhaitant vivre de nouvelles aventures, étaient vendeurs. Exploité depuis plus de vingt ans, Lola appartenait à François Marcq, Henri Bayens, Caroline Mijnssen et Larbi Ouriaghli Herizi. Ce dernier, actuel chef de cuisine, restera aux fourneaux, le temps d’assurer la transition avec Vladimir Litvine. Le fils de Serge arrivera dans le restaurant au début du mois d’avril afin de penser la nouvelle carte. Si tout n’est pas encore établi, il est possible que les deux chefs poussent plus en avant la collaboration en cuisine.

"Lola, c’est un bel endroit qui ne viendra pas cannibaliser les autres restaurants", nous a pour sa part précisé Serge Litvine. L’affaire, qui se négociait depuis près d’un an, a été bouclée par ses deux enfants. "Je suis heureux qu’ils prennent les choses en main", a-t-il encore ajouté. Ce dernier, qui accumule les reprises d’établissement horeca depuis 2010, ne veut pas que l’on parle d’un empire en constitution. Il n’empêche. Peu à peu, l’homme est en train de gagner le surnom de "Monsieur 7 étoiles", du fait des distinctions récoltées par ses différents établissements dans le guide Michelin.

"On restera sur une cuisine de brasserie française et des spécialités belges, une cuisine simple à base de produits de qualité."
Tatiana Litvine

Serge Litvine ©Kristof Vadino

Serge Litvine a revendu les gaufres Milcamps en 2008. Deux ans plus tard, en 2010, il mettait la main sur la Villa Lorraine (1 étoile). Après avoir contribué à redonner ses lettres de noblesse à cet établissement situé en bordure du bois de la Cambre, il a lancé Villa in the Sky (2 étoiles), un restaurant situé sur le toit de l’IT Tower, avec Alexandre Dionisio. L’année suivante, en 2015, il rachetait le restaurant Emily à Pierre Degand, avant de le rebaptiser Villa Emily (1 étoile). La même année, il venait en aide au chef Yves Mattagne et mettait la main au portefeuille pour acquérir 50% du célèbre Sea Grill (2 étoiles), situé dans le bas de la ville. En 2016, alors qu’il est propriétaire des murs, il reprend le restaurant traiteur Gaudron, place Brugmann, qu’il rebaptise Voltaire. Suivront Odette en ville, un restaurant situé à un jet de pierre de la place du Châtelain, qui présente la spécificité d’offrir également huit chambres d’hôtel. La fin de l’année 2018 sera marquée par la reprise du restaurant italien Da Mimmo (1 étoile). Vladimir Litvine est toujours occupé à en assurer la relance. Dès la mi-avril donc, il passera dans les cuisines de Lola. Enfin, pour être complet, signalons que Serge Litvine ouvrira un traiteur sur la place Dumon, à Woluwe-Saint-Pierre, au début du mois de septembre 2019. Qui sait si d’ici là, l’homme et ses enfants ne nous réservent pas encore l’une ou l’autre surprise.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect