La "Maison du Cygne" ferme temporairement ses portes

©Kristof Vadino

Le tribunal de commerce de Bruxelles a accordé la réorganisation judiciaire au restaurant la "Maison du Cygne". Depuis, l’établissement de bouche a fermé ses portes. Une fermeture temporaire espèrent les propriétaires. L’accent va être mis sur la "Brasserie Ommegang".

Les gourmets qui étaient tentés d’aller gueuletonner à la "Maison du Cygne", située sur la Grand-Place de Bruxelles, devront prendre leur mal en patience. "Nous vous informons que le restaurant la "Maison du Cygne" est fermé pour une durée indéterminée. Nous travaillons en vue du redémarrage les activités", peut-on lire sur la version néerlandophone du site internet de l’établissement fondé par la famille Vastapane en 1959.

Renseignements pris, il apparaît que la société "Générale des Restaurants", qui héberge la "Maison du Cygne" est en procédure de réorganisation judiciaire (PRJ), une protection de ses créanciers accordée il y a peu par le tribunal de commerce francophone de Bruxelles. L’information nous a été confirmée par Nicholas Ouchinsky, l’avocat du restaurant qui gère le dossier aux côtés de Jonathan Toro. En réalité, cette procédure de protection vis-à-vis des créanciers a été également accordée à trois autres restaurants:

• le "Brazzaville", à Wolvertem;
• le "Paon Royal", rue du Vieux Marché aux Grains;
• la "Brasserie Ommegang", située au rez-de-chaussée de la "Maison du Cygne".

Ces différents établissements appartiennent aux frères Beyaz, deux personnalités connues du secteur horeca à Bruxelles.

©Kristof Vadino

"Les raisons de cette situation sont simples. La ‘Maison du Cygne’, comme d’autres restaurants à Bruxelles, a été frappée de plein fouet par la mise en place du piétonnier et des attentats à Paris et à Bruxelles", nous a expliqué l’avocat. Ces différents éléments, couplés à une conjoncture difficile depuis des années, ont en réalité poussé les propriétaires de la "Maison du Cygne" à temporairement arrêter les activités du restaurant et à concentrer leurs efforts sur la "Brasserie de l’Ommegang", l’établissement situé au rez-de-chaussée de la "Maison du Cygne".

"Le restaurant a été frappé de plein fouet par les attentats."
Nicholas Ouchinsky
Avocat

D’après les derniers comptes disponibles, la maison de bouche et sa brasserie du rez-de-chaussée ont enregistré des pertes de plus de 400.000 euros en 2016. Les frères Beyaz ont racheté le restaurant à l’homme d’affaires Aldo Vastapane en 2013. L’endroit a été rénové en 2014. Cela n’aura pas suffi. "Quand les actuels propriétaires ont repris, il s’agissait d’une vieille enseigne qu’il fallait redorer, mais la situation s’est révélée plus compliquée que prévue", a précisé Nicholas Ouchinsky, qui conseille donc le restaurant aux côtés de Jonathan Toro. Aujourd’hui, le plan est de fonctionner avec la brasserie du rez pour relancer l’activité. L’idée est de sauver les établissements et un maximum d’emplois, assure l’avocat, qui précise que cela passera aussi par plus de flexibilité dans le chef des travailleurs. À Bruxelles, les frères Beyaz détiennent également la "Brasserie de Bruxelles", "Les brasseries Georges", le "Vieux Pannenhuis", et la "Pergola".

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect