La patronne de Lunch Garden mise à la porte

Annick van Overstraeten officiait au poste de CEO de Lunch Garden depuis 2010. ©SISKA VANDECASTEELE

En raison de divergences avec l'actionnaire de la chaîne de restaurants, Annick van Overstraeten quitte le navire, après 10 ans passés à redresser la barre.

Elle était arrivée à la tête de Lunch Garden il y a dix ans avec une mission simple: "Fix the basics". Ce à quoi elle s'était attelée avec succès, amenant le chiffre d'affaires à plus de 140 millions d'euros, en hausse de plus de 20% par rapport à 2010.

Pour autant, la crise que traverse désormais la chaîne de restaurants en self-service aura amené la patronne et l'actionnaire majoritaire, à savoir le fonds d’investissement Freshstream (jusqu'il y a peu lié à la famille néerlandaise Brenninkmeijer, fondatrice il y a 178 ans et toujours propriétaire de la chaîne de magasins de vêtements C&A), à ne plus être en phase sur la stratégie à suivre pour redresser la barre.

Ann Biebuyck à la barre

Résultat, Annick van Overstraeten sera remplacée avec effet immédiat, a-t-on appris à bonne source. Par Ann Biebuyck, ex-directrice des achats de 2010 à 2017, qui sera chargée de la réouverture des plus de 70 self répartis dans le pays.

"J'ai toujours essayé de trouver des solutions pour nos employés. Mais ici, il y a des décisions qui mettaient ou risquent de mettre en péril cette vision."
Annick van Overstraeten

L'intéressée confirme l'information. Et explique, sur son départ, que "la transformation de ces dernières années s'est faite en embarquant les syndicats, et ce, même si ce n'est pas simple. J'ai toujours essayé de trouver des solutions pour nos employés, car ce sont eux qui font la boîte. Mais ici, il y a des décisions qui mettaient ou risquent de mettre en péril cette vision", dit-elle.

Un constat dressé alors que la quinqua jusqu'ici aux commandes a déjà travaillé plus de 15 ans avec des fonds de private equity. "Mais certains sont plus corrects que d'autres, il faut croire."

Elle devrait, dès à présent, étudier ses possibilités pour rebondir.

Quant au projet de sortie du fonds d'investissement de Lunch Garden, déjà évoqué l'an passé, il serait désormais arrêté.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés