Le fondateur d'Hector Chicken renonce aux Armes de Bruxelles

©Kristof Vadino

Calumet de la paix dans le secteur des restaurants et brasseries de l’hyper-centre de Bruxelles. Lucien Nataf, le fondateur de la chaîne Hector Chicken, a décidé d’abandonner son action en justice contre la cession du fonds de commerce des Armes de Bruxelles à Rudy Van Lancker, patron de Chez Léon.

Cette fois, il semble que les travailleurs des Armes de Bruxelles peuvent souffler. D’après nos informations, Lucien Nataf, le fondateur de la chaîne Hector Chicken (qui détient aussi 4 Brussels Grill et 3 Boston Steak House) a décidé d’abandonner l’action en justice qu’il avait initiée contre la cession du fonds de commerce du restaurant Aux Armes de Bruxelles à Rudy Van Lancker, le patron de Chez Léon.

Cession définitive

Pour mémoire, Lucien Nataf, via sa société Eurorest, estimait avoir été évincé à tort d’un deuxième tour de table potentiel lors de la cession du fonds de commerce en question organisée par la curatrice Maïa Gutmann Le Paige. C’est dans l’intention de voir les documents liés à cette cession que Lucien Nataf, d’habitude discret, était sorti du bois.

Interrogé par mail lundi après-midi, Lucien Nataf confirme l’abandon de son action en justice, une décision qu’il n’explique pas vraiment. Le restaurateur est beau joueur. " Mon intuition me porte à croire que c’est mieux comme ça ", a-t-il répondu alors que nous voulions connaître les raisons de son renoncement. Avant de souhaiter bonne chance à Rudy Van Lancker. " Félicitations à l’heureux Van Lancker de Léon de Bruxelles", a écrit Lucien Nataf.

"Je me suis rendu compte que l'opération avait été tout à fait régulière", a encore expliqué Lucien Nataf pour justifier sa décision.

Cette fois, il semble bien que la cession est définitive. En cours de procédure, l’intention un temps affichée des frères Beyaz de s’opposer à la faillite des Armes, avait jeté un fameux coup de froid sur le dossier. Cette action annoncée par Lucien Nataf avait fini de tendre les quelque 38 travailleurs des Armes qui ont fait connaître leur intention de poursuivre l’aventure sous la houlette de Rudy Van Lancker.

Le mot de la fin ? On le doit au patron de Chez Léon. " Les moules ont mangé le poulet ". Évidemment. Bon appétit si vous passez à table.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content