Le Mirazur élu meilleur restaurant du monde

Mauro Colagreco, chef du Mirazur, à Menton. ©AFP

Mirazur, le restaurant français du chef argentin Mauro Colagreco à Menton, sur la Côte d'Azur, a été élu meilleur restaurant du monde. Il devant le Noma.

Merci à mon équipe. Vous le méritez. Merci à mes amis de nous avoir soutenus pendant ces 13 années". Accompagné à Singapour à la cérémonie d'annonce du classement de son épouse brésilienne Julia et de l'équipe du Mirazur, Mauro Colagreco, le chef de 42 ans, est monté sur scène à l'annonce de sa victoire en brandissant une énorme bannière représentant quatre drapeaux: ceux de l'Argentine, du Brésil, de la France et de l'Italie. "Cette bannière représente le Mirazur et une nouvelle manière de cuisiner en France", a-t-il expliqué, en rendant hommage à la France, qui lui a permis de "s'exprimer" à travers la cuisine, à l'Argentine pour "les souvenirs d'enfance", au Brésil qui lui a offert "l'amour de sa vie" et à l'Italie dont provient la moitié de son équipe.

Huit nationalités

Natif de La Plata, cet homme au physique de rugbyman, polyglotte et capable de créer 250 à 300 plats par an, est arrivé en France en 2001 et a été formé à l'école des plus grands: auprès de Bernard Loiseau en Bourgogne jusqu'à son suicide en 2003, puis d'Alain Passard à L'Arpège à Paris, et d'Alain Ducasse au prestigieux Plaza Athénée sur l'avenue Montaigne à Paris.

Situé à Menton, le Mirazur, dont la brigade compte 25 personnes de huit nationalités, est aujourd'hui auto-suffisant à 25%, avec le but de monter à 60-70% d'approvisionnement maison. Sauf exception, le reste vient de fournisseurs situés à 50 km à la ronde auxquels Colagreco voue une fidélité sans faille. Partir de zéro sur la Côte d'Azur "m'a donné beaucoup de liberté". Aujourd'hui encore, il reste soucieux de "garder les pieds sur terre" malgré des incursions à la télévision pour Top Chef en Italie ou en France. 

C'est la première fois qu'un établissement français remporte ce titre depuis la création en 2002. 

Prix contesté

Le "50 Best" est décerné depuis 2002 par un millier d'"experts indépendants" (chefs, journalistes spécialisés, propriétaires de restaurants...) qui notent leurs expériences des 18 derniers mois sous l'égide du magazine "Restaurant" du groupe de presse britannique William Reed. 

La légitimité de ce classement, parrainé par plusieurs marques, est régulièrement contestée, notamment par des chefs français qui l'accusent de complaisance et d'opacité. En réaction, ses détracteurs, français, mais aussi japonais et américains, ont lancé en 2015 "La liste", classement de mille tables à travers le monde.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect