Le propriétaire des Quick et Burger King belges prend le contrôle de O'Tacos

Le Belge Daniel Grossmann, cofondateur de Kharis Capital, investit dans le développement de O'Tacos ©Aude Vanlathem

Le fonds d'investissement belge Kharis Capital investit dans cette chaîne de fast food française qui compte 150 points de vente, dont une dizaine en Belgique.

Nouvelles grandes manœuvres dans le fast food. Le fonds d’investissement belge Kharis Capital a pris une participation majoritaire dans la chaîne d’origine française O’Tacos. Créée en 2011 à Bordeaux, O’Tacos, comme son nom l’indique s’est spécialisée dans les plats de restauration rapide d’origine mexicaine. La chaîne a connu une forte croissance puisqu’elle comptait déjà 150 établissements fin 2017, dont une dizaine en Belgique.

Le montant de l’opération n’a pas été divulgué ni l’ampleur de l’entrée de Kharis Capital. Contacté par L’Echo, Daniel Grossmann, cofondateur du fonds avec son associé Manuel Roumain, indique qu’il s’agit d’une "prise de contrôle" de ce groupe qui s'est développé via la franchise.

220
restaurants
O'Tacos ambitionne d'avoir 220 restaurants d'ici la fin 2018, 70 de plus que fin 2017

Expansion internationale

« O’Tacos veut se développer à l’international, grâce à notre expérience nous les allons les accompagner dans cette croissance via le recrutement de nouveaux franchisés »
Daniel Grossmann
cofondateur de Kharis Capital

Kharis Capital est connu chez nous pour être derrière la société QSR Belgium elle-même à la tête de Burger Brands Belgium, qui exploite en Belgique les enseignes Quick et Burger King. Kharis Capital détient aussi la master franchise de Burger King pour l’Italie et la Pologne.

De quoi développer des synergies ? Pas forcément. "Burger brands Belgium et O’Tacos seront gérés de manière séparée, ce sont des entreprises indépendantes dont les enseignes ont des positionnements différents", indique Daniel Grossmann. Burger et Quick drainent un public plutôt familial, O’Tacos une clientèle plus jeune.

"O’Tacos veut se développer à l’international, grâce à notre expérience nous les allons les accompagner dans cette croissance via le recrutement de nouveaux franchisés ", ajoute le cofondateur de Kharis Capital. L’objectif est d’atteindre les 220 restaurants d’ici la fin 2018.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect