Le Steigenberger en voie de modernisation

©Photo News

L’ex-hôtel Conrad de l’avenue Louise à Bruxelles a été repris il y a deux ans par le groupe allemand Steigenberger. Un investissement de quelque 10 millions d'euros est en cours pour repositionner l’établissement sur le marché.

Cet investissement de 10 millions d’euros a déjà démarré puisque les 267 chambres de l’hôtel, dont la rénovation avait déjà été entamée par l’exploitant précédent, ont été entièrement refaites. Les autorités de contrôle ont aussi exigé que l’établissement revoie "sa structure de catering", c’est-à-dire ses cuisines, toutes choses, dit le directeur de l’hôtel, qui ne se voient pas de l’extérieur.

Un investissement de quelque 10 millions EUR est en cours pour repositionner l’établissement sur le marché.

Les autorités de contrôle ont exigé que l’établissement revoie "sa structure de catering".

La rénovation ira de pair avec le lancement d’un nouveau nom.

Les murs de l’établissement appartiennent à AG Real Estate qui en a cédé le bail à Steigenberger.

Le bar et la brasserie de l’établissement ont aussi été rénovés, mais ce que le public devrait apprécier le plus, "c’est la refonte du lobby, qui sera remis au goût du jour pour que le Steigenberger retrouve toute l’élégance qui convient à son positionnement de palace sur le marché bruxellois", dit encore le directeur de l’hôtel, qui insiste sur le fait que, outre le mobilier et la décoration, "ce sera surtout le personnel qui sera en contact avec la clientèle qui fera la différence". Les travaux devraient démarrer "dans les semaines à venir". Tout sera terminé en mai.

"Les résultats ne sont pas conformes à nos attentes, raison pour laquelle nous devons investir."
Claude Rath
Directeur du Steigenberger Grandhotel Brussels

Le plus étonnant est sans doute la campagne de marketing qui sera menée cet été. Elle ira de pair avec le lancement d’un nouveau nom. Les hôtels de la chaîne Steigenberger ont tous une appellation propre, Parkhotel à Dusseldorf, Herrenhof à Vienne et... GrandHotel à Bruxelles. L’établissement de l’avenue Louise devrait bénéficier dès cet été " d’une appellation plus subtile ", dit son directeur.

Rentabilité top faible

La rumeur circule sur le marché que le Steigenberger de Bruxelles perd de l’argent par portes et fenêtres. "C’est exagéré, note son directeur, disons que les résultats ne sont pas conformes à nos attentes, raison pour laquelle nous devons investir".

©Photo News

C’est le lobby de l’hôtel qui doit encore faire l’objet d’une rénovation en profondeur. Même s’il est déjà très prisé des stars comme Lady Gaga.

Le propriétaire des murs du Steigenberger bruxellois n’est autre que AG Real Estate. La filiale immobilière d’AG Insurance avait signé in illo tempore un contrat de management avec Hilton, l’exploitant précédent. "Nous ne sommes pas des hôteliers, dit-on chez AG real Estate, nous n’avons jamais été très à l’aise avec ce contrat qui avait notamment pour conséquence que nous étions quasiment les derniers à être payés". Il a donc été décidé lors de la reprise de l’établissement par Steigenberger de passer à un bail locatif ne portant que "sur les murs", comme on dit. L’opération a été de pair avec une révision de la durée du contrat.

AG Real Estate a aussi entamé le repositionnement commercial de la petite galerie située au pied de l’hôtel. Un bijoutier s’y est installé et le chocolatier Marcolini y a ouvert un magasin qui, dit-on, "marche déjà mieux que son second magasin du Sablon".

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés