Le travail a repris "Aux Armes de Bruxelles"

©Kristof Vadino

Les travailleurs du restaurant "Aux Armes de Bruxelles" s'étaient mis en grève ce jeudi midi. Ils voulait être payés, ce qui est maintenant chose faite.

Jeudi midi, les cinquante travailleurs employés par le restaurant "Aux Armes de Bruxelles", au cœur de l'îlot sacré, ont décidé de se croiser les bras. Dans un premier temps, ils réclamaient d'être payés. Ils ont fait savoir que tant qu'ils n'étaient pas payés, ils occuperaient le restaurant. Leur salaire du mois de septembre a finalement été versé ce vendredi et le travail a pu reprendre.

Mais les tensions restent vives. En réalité, c'est au cœur de l'été, alors que le restaurant était fermé pour congé annuel, que les choses ont commencé à barder sérieusement. D'après les travailleurs, défendus par le front commun syndical, l'homme d'affaires Aldo Vastapane, propriétaire du restaurant aurait cédé le fonds de commerce à une société luxembourgeoise baptisée Invest 4 You. Aujourd'hui, les travailleurs ne savent plus à quel saint se vouer et ils ne savent plus qui est leur employeur.

S'ils ont pu faire part de leurs griefs devant la présidente du tribunal de travail de Bruxelles, les travailleurs veulent toute la clarté sur les opérations effectuées au cœur de l'été. La seule et véritable question étant de savoir aujourd'hui qui est leur véritable employeur.

L'affaire, plaidée ce jeudi matin, a été reportée de quinze jours, afin que chacun puisse avoir le temps d'amener les preuves de ce qu'il avance. Les travailleurs estiment que le restaurant appartient toujours à la SA Armes de Bruxelles tandis que de l'autre côté de la barre, on prétend que le société appartient à Invest 4 You. 

Les syndicats veulent également de la clarté sur les comptes journaliers de la société. 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés