Publicité
Publicité

Plus de 90% des restaurants prêts à rouvrir leurs salles

Plus d'un restaurant sur deux parmi les sondés a saisi l'opportunité des terrasses pour retravailler. ©Photo News

La plateforme de réservations The Fork a sondé les restaurateurs en Belgique après deux semaines de terrasses ouvertes: la demande est bien là. De bon augure...

Signe encourageant pour le secteur des restaurants à quelques jours d'une réouverture plus large (le 9 juin), 51% des restaurateurs sondés par la plateforme de réservations en ligne The Fork ont repris leur activité à l'occasion de l'ouverture des terrasses. Et au moins 90% d'entre eux envisagent bien de rouvrir leur salle à partir du 9 juin.

24%
des réservations
Le samedi reste le moment favori (dans 24% des cas) pour réserver une table en terrasse au restaurant, selon le sondage fait par The Fork.

Durant les deux premières semaines de réouverture des terrasses, les restaurateurs utilisant la plateforme The Fork ont enregistré 80% du niveau de réservations effectuées à la même période de 2020. C'est un résultat remarquable, souligne l'enquête, puisque l'offre était très limitée (uniquement à l'extérieur), que la météo n'avait pas été très favorable et qu'il restait une série de restrictions à observer.

On réserve plus tôt

Les clients ont réservé leur table en moyenne une journée à l'avance, contre 9 heures à l'avance en 2019 (avant la crise). Les samedis et dimanches restent les moments favoris pour se rendre au restaurant, avec 24 et 14% des réservations totales, respectivement. En semaine, c'est le jeudi qui a le plus de faveurs (17%). Les régions les plus gastronomiques sont Bruxelles (le centre et Ixelles en tête), Bruges et le Brabant wallon.

La majorité des réservations sont enregistrées pour deux personnes. Quant au budget par dîneur, il reste similaire à la période d'avant crise: 29% des réservations ont lieu dans des établissements qui facturent un prix moyen de 30 à 40 euros par repas.

"Les clients sont tentés de réserver dans plusieurs lieux pour être sûrs d'obtenir une table, mais n'annulent pas toujours les réservations..."
Damien Rodière

"C'est très positif de constater que les clients ont commencé à réserver pour leurs prochaines sorties au restaurant juste après l'annonce de la réouverture", commente Damien Rodière, le directeur général de The Fork pour l'Europe de l'Ouest.

Beaucoup de désistements

Seule ombre au tableau, le taux de désistement durant ces deux semaines s'est établi à 4%, soit deux fois plus qu'avant la pandémie. "Les clients sont tentés de réserver dans plusieurs lieux pour être sûrs d'obtenir une table, mais n'annulent pas toujours les réservations qu'ils n'honoreront pas, ce qui engendre un impact considérable sur le secteur", souligne Damien Rodière.

La filiale du groupe de réservations de voyages TripAdvisor se propose d'aider les restaurateurs à réduire ce phénomène. Diverses mesures peuvent être mises en œuvre pour y arriver, comme l'envoi de rappels et de messages par email et SMS, la facilitation des annulations via une procédure consistant en un seul clic dans les emails ou les SMS ou, moyen plus radical, l'empreinte de la carte de crédit ou le paiement automatique lors de la réservation.

Mais globalement, ces deux premières semaines constituent des signaux positifs pour l'horeca. Elles donnent à penser que l'appétit des consommateurs est bien présent et qu'ils sont prêts à mordre dans la reprise à pleines dents.

Le résumé

  • Plus d'un restaurant sur deux parmi ceux interrogés en Belgique par la plateforme de réservations The Fork ont saisi l'opportunité des terrasses pour rouvrir à la mi-mai.
  • Plus de 90% d'entre eux envisagent de rouvrir leurs salles le 9 juin.
  • Les consommateurs réservent plus longtemps à l'avance qu'avant la crise.
  • Ils se désistent aussi deux fois plus souvent, et pas toujours en prévenant le restaurateur.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés