3eme Bureau a trouvé un repreneur

Parmi les réalisations de 3eme Bureau, on retrouve notamment l'aménagement de l'hôtel Odette en ville.

L'entrepreneur général 3eme Bureau, qui avait dû se mettre à l'abri de ses créanciers par le biais de la réorganisation judiciaire (PRJ), s'est trouvé un repreneur. L'idée du candidat sélectionné par le tribunal est de reconstruire la notoriété de 3eme Bureau.

Au terme d'une longue audience devant le tribunal de l'entreprise francophone de Bruxelles, l'entrepreneur général 3eme Bureau, spécialisé dans les aménagements de luxe, s'est trouvé un repreneur. Après l'annonce de sa mise en vente par le biais de la procédure de réorganisation judiciaire (PRJ), deux candidats avaient fait offre auprès du mandataire de justice Tibault le Hardÿ. D'un côté, il y avait l'entreprise de construction Hobeco, de l'autre, le promoteur immobilier H12. 

Deux offres différentes

Lors de l'audience organisée mercredi matin, les responsables des deux sociétés sont venus présenter leur offre dans les détails afin que le tribunal puisse trancher et décider du nom du repreneur. Hobeco a proposé un montant de 45.000 euros en promettant de reprendre 14 travailleurs sur les 25 que compte la société. En cours d'audience, Tony Di Prima, le patron d'Hobeco a affiné son offre, en précisant qu'il reprenait 15 travailleurs et que des discussions étaient en cours avec un seizième.

"Je fais cette offre sans avoir fait de due diligence. J'avance au pif."
Tony Di Prima
Patron d'Hobeco

"Si je ne mets que 45.000 euros sur le table, c'est parce que la marque a perdu de sa notoriété, il va falloir la reconstruire et pour cela, on va partir d'une feuille blanche pour reconquérir les clients", a expliqué le responsable d'Hobeco qui peut compter sur des fonds propres évalués à 17 millions d'euros. Il a également précisé qu'il allait créer une nouvelle société dotée d'un capital de 200.000 euros et qui bénéficierait d'entrée de jeu d'un prêt subordonné de 300.000 euros. 

"Je fais cette offre sans avoir effectué de due diligence, j'avance au 'pif'. Les actes sont prêts à être passés, nous sommes dans les starting-blocks. Si c'est possible pour vous, vous décidez à la minute et on signe les documents à la sortie de la salle d'audience et on démarre les activités lundi prochain à 7h30", a déclaré Tony Di Prima, déclenchant les rires dans la salle. 

45.000
euros
Le montant proposé par Hobeco pour reprendre la marque et le personnel de 3eme Bureau.

De son côté, Michael Detout, le responsable de la société de promotion immobilière H12 mettait 250.000 euros sur la table et proposait de reprendre 20 travailleurs. Lors d'une audience précédente, le juge délégué Cédric van Zeeland avait pointé des fonds propres négatifs pour près de 500.000 euros dans le chef de H12. A la barre mercredi dernier, Michael Detout, conseillé par l'avocate Ysabelle Ensch, a présenté un nouvel état des lieux temporaire revu à la hausse.

Au passage, le responsable de la société H12 a précisé que 500.000 euros allaient être injectés d'entrée de jeu dans 3eme Bureau: 250.000 euros pour reprendre la marque et la société et 250.000 pour démarrer, sachant que deux chantiers étaient attendus pour un chiffre d'affaires de près de 5 millions d'euros. 

Personnel partagé

La volonté de H12 était de développer un bureau au Luxembourg et de faire vivre la marque à Paris. "Nous sommes dans l'ADN de 3eme Bureau, nous avons les mêmes codes", a déclaré le responsable de la société H12, précisant que sa société avait été mise sur pied pour acheter de l'immobilier, sachant que des projets immobiliers à Uccle sont dans le portefeuille de H12. 

250.000
euros
Le montant proposé par H12 pour reprendre la marque et le personnel de 3eme Bureau.

Invité par la présidente du tribunal à se prononcer, un responsable du personnel, ne souhaitant froisser personne, ne savait plus très bien sur quel pied danser. Du bout des lèvres, il a précisé que la préférence du personnel, s'il devait choisir, se portait sur Hobeco. 

En fin de journée, le tribunal a rendu son jugement, désignant Hobeco comme repreneur de 3eme Bureau. Les activités devraient donc se poursuivre sur de nouvelles bases. 

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés