Aedifica a rapidement bouclé la revente de son portefeuille hôtelier

Carbon Hotel, Genk ©Aedifica

La SIR belge spécialisée est désormais un "pure player" en immobilier de santé comme son CEO le souhaitait. Elle vient de finaliser la revente à Atream de son portefeuille hôtelier, comprenant encore six actifs situés en Belgique et gérés par des tiers.

Comme nous vous l’annoncions précédemment, Aedifica a finalisé dans les temps - avant clôture de l'exercice en cours fin juin - la vente à Atream de son portefeuille d’hôtels en Belgique.

Ce portefeuille comprend six hôtels situés à Bruges, Louvain, Genk, Tongres et Lanaken, qui sont actuellement gérés par deux exploitants professionnels et spécialisés via des contrats à long terme.

©aedifica

Après la réalisation d’une consultation du marché et d’un audit de due diligence, l’offre retenue, remise le 4 avril dernier par Atream, un investisseur européen spécialisé dans l’industrie touristique, a donc été officiellement finalisée ce vendredi au prix précédemment indiqué, en ligne avec la juste valeur des immeubles, soit environ 70 millions d'euros.

A la suite de la finalisation de cette transaction, le portefeuille immobilier d’Aedifica comprend désormais, comme souhaité par ses dirigeants, uniquement des sites d’immobilier de santé.

Pour Stefaan Gielens, le CEO d’Aedifica, "Cette vente marque l’aboutissement du développement stratégique d’Aedifica en tant qu’investisseur entièrement 'pure play' en immobilier de santé européen et impose une fois de plus le groupe comme acteur de référence au sein des entreprises immobilières cotées européennes."

Quant à Atream, avec 250 millions d’euros d’opérations réalisées dans l’industrie touristique en Belgique depuis un an, il confirme son intérêt pour le marché hôtelier national.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect