Banimmo redresse la barre

©rv

Banimmo a connu un premier semestre encourageant, grâce notamment à un résultat net revenu à l'équilibre. L'immeuble Diamond a pesé sur le taux d'occupation, mais tout devrait rentrer dans l'ordre au début de l'année prochaine.

La société de promotion immobilière, Banimmo , affiche au premier semestre un net redressement de son résultat net, revenu à l'équilibre - une très légère perte de 0,08 million d'euros contre une perte de 4,4 millions d'euros au 30 juin 2017 -, et un chiffre d'affaires de 51,4 millions d'euros. Les revenus locatifs s’élèvent à 1,9 millions d'euros contre 3,9 millions au 30 juin 2017. Cette baisse s’explique par les cessions d’actifs productifs de loyers en 2017 et 2018. Quant au résultat opérationnel, il est en forte hausse, passant d'une perte de 2,7 millions d'euros au 30 juin 2017 à un résultat positif de 881.000 euros.

"La baisse du taux d'occupation est principalement expliquée par le départ début 2018 d’un locataire qui a fait défaut dans l’immeuble Diamond, qui n’est donc à ce jour occupé qu’à 38%."
Banimmo

Le taux d’occupation des immeubles s’élève à 77% au 30 juin 2018. Il s’élevait au 31 décembre 2017 à 83%. "La baisse est principalement expliquée par le départ début 2018 d’un locataire qui a fait défaut dans l’immeuble Diamond, qui n’est donc à ce jour occupé qu’à 38%", indique Banimmo dans un communiqué, ajoutant que "dès janvier 2019, le taux repassera à 83% (et celui de Diamond à 62%)" suite à la signature en juin 2018 d’un bail de 10 ans avec Vente-Exclusive.com pour 3.050 m² dans Diamond avec prise d’effet le 1er janvier 2019. La seule vacance résiduelle importante concernera l’immeuble Diamond (4.850 m² libres sur un total de 12.800 m²).

Perspectives

Banimmo indique avoir finalisé la mise en œuvre de son Plan stratégique de fin 2016 visant à recentrer son activité sur les bureaux en Belgique. "La société peut donc dorénavant consacrer ses ressources au développement de projets sur ses terrains existants, avec pour fin 2018 début 2019, le démarrage des premiers travaux à Gand (site de The Loop) qui seront suivis par ceux de Ans", indique le groupe dans son communiqué.

Concernant les résultats de ce premier semestre qui sont encourageants, la société attire toutefois l’attention sur le fait qu’ils ne peuvent être actuellement extrapolés à l’ensemble de l’année 2018.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content