Cofinimmo étend son portefeuille de santé à l'Espagne

Le premier projet espagnol de Cofinimmo sera développé à Vigo (Galice). ©Cofinimmo

Après la Belgique, la France, les Pays-Bas et l’Allemagne, Cofinimmo lorgne activement le soleil espagnol. Toujours sur son nouveau segment de prédilection dont les Belges deviennent des experts européens. Un premier programme de cinq projets de construction en immobilier de santé est signé. Ce n’est qu’un début.

Pour cette première corrida espagnole qui vient d’être bouclée par la société immobilière cotée (SIR) la plus importante du pays, le budget d’investissement global (terrains et travaux) s’élève à 45 millions d’euros. Et Cofinimmo s’empresse de faire savoir que ces cinq premiers projets de développement sont déjà pré-loués à l’un des plus grands exploitants espagnols spécialisés en immobilier de santé.

Pour Jean-Pierre Hanin, le CEO, cette nouvelle expansion géographique colle à la stratégie du groupe qu’il dirige. "Nous consolidons ainsi notre leadership en immobilier de santé en Europe et nous poursuivons la diversification du portefeuille, avec l’ambition évidente d’élargir notre présence de manière significative en Espagne comme ailleurs. Au passage, comme partout où nous sommes présents, nous entamons également un partenariat avec un exploitant local majeur".

Demande accrue et sous-offre

©Cofinimmo

Le nouveau marché européen ciblé par Cofinimmo compte environ 47 millions d’habitants, dont 19% sont âgés de plus de 65 ans et dont 6% ont plus de 80 ans. "Cette situation démographique est similaire à celle d’autres pays européens, mais l’Espagne offre des perspectives de croissances intéressantes", motive le CEO. Selon ce dernier, la population âgée devrait connaître une croissance nettement supérieure à celle que connaissent la Belgique et la France, avec une pression accrue sur le type de services ciblés par Cofinimmo. "Or, avec une moyenne de 44 lits pour 1.000 personnes âgées de 65 ans et plus, l’Espagne est moins bien équipée en maisons de repos et de soins que d’autres pays européens. En outre, les établissements y sont généralement plus anciens", ajoute-t-il.

Pour l’instant, l’Espagne dispose d’un parc d’environ 380.000 lits. Comme ailleurs, ceux-ci sont historiquement gérés par des exploitants du secteur privé, des associations caritatives et des exploitants du secteur public, qui détiennent chacun environ un tiers de l’offre existante. Mais les 15 plus grands exploitants privés ne représentent ensemble que 22% du nombre total de lits.

Cinq d’un coup

C’est par le biais de sa filiale Gloria Health Care Properties que Cofinimmo a posé ses premières balises espagnoles. Sa première maison de repos et de soins est déjà en cours de construction à Vigo. Cette ville de plus de 250.000 habitants située en Galice (province de Pontevedra), non loin de la frontière portugaise, est le plus grand porte de pêche européen.

C’est par le biais de sa filiale Gloria Health Care Properties que Cofinimmo a posé ses premières balises espagnoles.

L’immeuble offrira 140 lits, répartis sur huit niveaux et sur 5.000 m². Le budget d’investissement s’élève à presque 8 millions d’euros. La livraison est prévue pour novembre 2020. Le bail indexé signé avec l’opérateur de soins aura une durée de 20 ans et le rendement brut initial s’élèvera à 6%.

Outre Vigo, Cofinimmo a déjà acquis quatre autres terrains situés dans les communautés autonomes de Galice, Valence, Murcie et d’Andalousie. Le rythme des chantiers sera soutenu puisque la livraison de la dernière des cinq maisons de repos et de soins déjà planifiées est prévue pour l’été 2021.

Partenaire structurel

Cofinimmo a scellé un partenariat - qu’il souhaite durable - avec Clece Vitam, un des principaux opérateurs espagnols en soins de santé.

Conscient que le rendement de pareil investissement éloigné de ses bases dépend intrinsèquement du sérieux du gestionnaire local des infrastructures, Cofinimmo a scellé un partenariat - qu’il souhaite durable - avec Clece Vitam, un des principaux opérateurs espagnols en soins de santé. Créé en 1992 à Madrid, ce nouveau partenaire structurel, qui emploie 74.000 personnes et gère 145 maisons de repos et de soins et de 92 centres de soins de jour en Espagne, prendra également en charge l’entretien, la gestion des installations, la logistique, la sécurité et même le jardinage.

Tête de pont locale

Un poste de Business Development Manager a été crée pour coordonner l’expansion espagnole de la SIR belge. C’est Maria Garbayo Garcia qui y a été désignée et prendra ses fonctions début octobre. La nouvelle directrice locale dispose d’une double expertise financière et healthcare. C’est elle qui a permis à Armonea, un autre ténor belge (Malines) du secteur, de doubler la taille de ses activités internationales ces trois dernières années. Rien ne dit d'ailleurs, vu la proximité des deux marchés, que Cofinimmo ne lorgnera pas prochainement au-delà de la frontière, en direction du Portugal tout proche.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect