Echec d'une OPA lancée à Bruxelles

©REUTERS

Ce n'est pas courant. L'offre d'achat conditionnelle lancée par un groupe immobilier néerlandais sur sa filiale belge n'a pas atteint le seuil requis pour se concrétiser. Les actionnaires conserveront leurs titres.

Ce n’est pas tous les jours que cela arrive. Une offre publique d’acquisition (OPA) vient de se solder par un échec sur Euronext Bruxelles. Le groupe immobilier néerlandais Vastned Retail qui voulait racheter sa filiale belge Vastned Retail Belgium n’a pas suffisamment convaincu les actionnaires de lui apporter leurs titres.

A l’issue d’une OPA volontaire et conditionnelle qui s’est tenue entre le 2 mai et le 1er juin, ce ne sont que 1,2 million d’actions qui ont été apportées, soit 70% du free float (capital non détenu en mains fermes, NDLR) alors que le pourcentage minimal pour la réussite de l’offre avait été fixé à 90% de ce flottant. Soit une participation totale de 96,55% compte tenu de la participation déjà détenue de 65,49%

Le prix proposé pour l'offre avait été fixé à 57,50 euros ce qui correspondait à une prime de 27,6% par rapport au cours moyen pondéré de la SIR sur une période d’un mois. Vastned entendait radier sa filiale de la Bourse de Bruxelles après l’opération. Elle souhaitait ensuite lui faire adopter le statut de fonds d’investissement immobilier contre celui actuel de Société immobilière réglementée (SIR). Ces projets tombent à l'eau.

Comme le groupe batave n’avait prévu qu’une seule période d’acceptation de l’offre, celle-ci est bel et bien terminée. Rappelons que pour lancer une offre de reprise qui équivaut à une expropriation des derniers actionnaires et mène la voie à une radiation de la cote, il faut atteindre le seuil des 95% du capital détenu.

VastNed Retail Belgium restera dès lors cotée sur Euronext Bruxelles et les actionnaires conserveront leurs actions.

Lire également

Contenu sponsorisé

Partner content