epinglé

Fermer le Woluwe Shopping à 20h? Mais vous êtes fous!

©BELGA

Le nouveau proprio du Woluwe Shopping avait une doléance: retarder l'heure de fermeture du centre commercial, à 20 heures. Patatras, suite au refus catégorique du personnel d'une des enseignes du centre commercial, il en sera autrement.

Eurocommercial Properties est un peu au marché immobilier retail belge ce que les Qatariens de QSI sont au Paris Saint-Germain. En rachetant début 2018 pour près d’un demi-milliard d’euros la majorité des vitrines du Woluwe Shopping et l’important projet d’extension dans les cartons (+- 10.000 m²), le propriétaire néerlandais entrait par la grande porte sur le marché belge très cellulé des centres commerciaux qui comptent.

Le W Shopping, c’est déjà une longue histoire, puisque le vieux centre commercial du sud de Bruxelles a ouvert ses portes il y a exactement 50 ans. Et un demi-siècle, ça laisse des traces, des habitudes. Les commerçants de la première heure ont pris des plis, des postures qu’on ne modifie pas en un coup de cuiller à pot, comme on change les décorations en tête de gondole ou en vitrine.

©doc

Le nouveau proprio, qui n’en est pourtant pas à son premier coup du genre, vient de l’apprendre à ses dépens. Depuis près d’un an déjà, une des doléances – apparemment simple – des grandes enseignes présentes était sur la table d’Eurocommercial: retarder de 60 "petites" minutes l’heure de fermeture du shopping; soit fermer à 20 heures et non plus à 19 heures, comme c’est actuellement le cas. Depuis autant de mois, on négocie ferme et les commerciaux travaillent activement à la campagne média annonçant cette révolution copernicienne à l’échelle du centre.

La date est même arrêtée: le 15 octobre prochain. Mais 20 jours avant la date butoir, patatras, on arrête et on met tout au pilon: le nouveau propriétaire vient d’annoncer faire machine arrière, la mort dans l’âme. La raison officielle: le refus catégorique des syndicats et de leurs affiliés de changer les grilles horaires. Selon nos informations, un commerçant de taille, qui aurait négligé de bien informer et consulter ses employés, aurait provoqué cette réaction de rejet et susciter l'ire syndicale. Devant la menace de piquets devant l'entrée du centre brandie si l'heure de fermeture changeait, c'est AG Real Estate, toujours propriétaire des grandes surfaces du W Shopping, qui a alerté son nouveau co-propriétaire, le priant de revoir sa copie. "Nous sommes toujours en discussion avec les commerçants et nous n'abandonnons pas l'espoir de nous mettre prochainement d'accord sur cette fermeture plus tardive. Cela vaut vraiment la peine commercialement, car nos analystes nous assurent que fermer à 20 heures pourrait faire grimper la fréquentation de 30%!", motive Amaury de Crombrugghe, Chief Investment Officer chez AG Real Estate.

A ce stade, ce dernier parle donc d'un petit os de poulet en travers de la gorge.Mais Eurocommercial, foncière cotée à la Bourse d’Amsterdam, commence à comprendre que, décidément, les horloges belges ont des rouages bien plus compliqués qu’ailleurs. Et pour l’extension du centre qui est actuellement sur sa table, il s'agira de retenir la leçon...

©Jaspers-Eyers Architects Altiplan

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect