Publicité

Le groupe immobilier WeInvest se recapitalise pour élargir sa toile

L'enseigne immobilière au nœud pap" veut s'ouvrir d'autres marchés, y compris à l'étranger. ©WeInvest

Le tour de table cadrant l’augmentation de capital lancée par les fondateurs de l’enseigne We Invest est bouclé. L’objectif est de couvrir tout le marché belge, puis de prendre pied au Luxembourg et en France dès l’an prochain.

Ils ne sont pas peu fiers. Eux? Raphaël Mathieu, le toujours jeune CEO, et Jonathan Pham, le fondateur de l’agence immobilière au nœud pap’ qui se montre partout. Les deux pilotes sont fiers du montant levé, mais aussi du profil de ceux qui ont accepté de soutenir le projet de la scale-up fondée en 2014.

Aujourd’hui, les deux patrons pilotent depuis leurs bureaux perchés sur la place communale à Auderghem une équipe d’une trentaine de personnes, qui constitue le cerveau du réseau progressivement mis en place à Bruxelles et en Wallonie par un système de franchise. "Un système win-win où les agences partenaires sont toutes profitables et affichent un chiffre d’affaires qui dépasse aujourd’hui le million d’euros. La preuve, c’est qu’elles engagent et que parmi nos nouveaux actionnaires, on trouve des partenaires de la première heure, comme Sarah Brusselmans, David Léon, Laurent Braem et Daniel Felicia, réunis en SPV (Special purpose vehicle) et qui veulent étendre leur activité au sein du groupe, notamment du côté de Braine-l’Alleud, où une agence va ouvrir dans les mois prochains", rebondit-il.

La nouvelle équipe de direction WeInvest. De gauche à droite: Raphaël Mathieu (CEO), Louise Gournon (Chief Development Officer), Jonathan Pham (Fondateur), Morgane West (COO) et Elliott Cuvelier (CTO). MONICA MONTE

Les autres actionnaires qui rejoignent dès cet été l’aventure WeInvest apportent eux aussi de la crédibilité aux entrepreneurs. On trouve désormais autour de la table finance&invest.brussels (1 million d’euros au total), Sambrinvest, Leansquare (Noshaq), mais aussi le family office Ardent Invest, qui regroupe pas moins de 35 entreprises regroupées dans 6 pôles d’activités.

Expansion géographique et architecture technologique

En tout, c’est une enveloppe de 4,5 millions d’euros d’argent frais qui viendra mettre de l’huile dans les rouages et permettre à la scale-up de déployer ses ailes. Il était temps: en 2018, les pilotes avaient décidé - avec le cabinet de conseil M&A Ekkofin - de construire un plan financier à perte sur 2019 & 2020 "pour déjà initier une traction sur le marché en termes d’innovation tech & marketing et planifier une levée de fonds début 2021".

4,5
millions d'euros
C'est l'argent frais qui doit permettre à la scale up WeInvest de renforcer géographiquement et techniquement sa toile.

C’est aujourd’hui chose acquise, assurent les patrons. Et l’ambition est de rapidement ouvrir, aux côtés des 12 enseignes existantes, des agences en province de Luxembourg et dans la région de Tournai et Ath. "Mais aussi de nous étendre en Flandre. Nous préparons depuis 9 mois l’ouverture de notre première tête de pont à Anvers dans quelques jours. Nous avons, pour cela, tout repensé de A à Z dans l’esprit de ce marché régional très spécifique. On ne s’est pas contenté de faire un copié-collé de ce qui existe ailleurs et de traduire". Ensuite, dès 2022, le patron l’annonce déjà, ce sera le Luxembourg puis la France.

Refaire son métier

Voilà pour l’expansion géographique. Mais c’est surtout au niveau de l’architecture et du back office du réseau (croissance, modélisation, proptech sur toute la chaîne de valeur) que les investissements étaient nécessaires. "Être digital ne suffit plus. Il faut croiser technologie et données. Notre spécificité réside dans tout ce que nous mettons en place à ce niveau pour venir en appui à nos franchisés. C’est difficile à expliquer, car c’est inédit et nous créons nos produits sur mesure. Nous exploitons au maximum toutes les données disponibles sur le marché, en interne comme en externe, pour que les agents We Invest gagnent en efficacité en se focalisant sur leur métier de base et qu’ils aient tous les outils et données nécessaires pour être plus performants commercialement et humainement. C’est un travail de fond qui n’existe nulle part ailleurs et qui constitue la clé pour faire monter en puissance tout le réseau", résume Raphaël Mathieu, persuadé de finaliser l’armure bionique de l’agent immobilier 3.0.

"Ce que nous construisons est difficile à expliquer car c'est inédit. C'est un travail de fond qui constitue la clé pour faire monter en puissance tout le réseau."
Rapahël Mathieu
CEO de We Invest

La preuve: "Une agence WeInvest est capable de faire en 2-3 ans ce que les autres agences réalisent en 5-10 ans", prétend-il. Comment? Grâce justement à ce levier ‘Tech’ censé digitaliser et faciliter la transaction immobilière résidentielle. Raison pour laquelle la levée de fonds va notamment servir à poursuivre les investissements dans le développement technologique de produits, et plus particulièrement dans la plateforme ‘SaaS’, où l’utilisation de data et de l’intelligence artificielle représente le futur du réseau.

Dans la même optique, la tête du réseau vient de terminer son casting pour la saison 2 de l’émission immobilière qu’il anime pour RTL-TVI. "Nous allons y mettre en avant tout ce que nous apportons comme spécificités technologiques à nos agents par rapport à une agence classique", promet le CEO, qui travaille également depuis des mois à un nouvel indice 'santé' de l’immobilier résidentiel belge qui croisera un ensemble de paramètres tel que ses concepteurs n’hésitent pas à le présenter déjà comme le seul fiable sur le marché. Promis, on jugera bientôt sur pièce.

Et le partenariat avec BNP Paribas Real Estate?

Officialisée en février 2020 - un mois avant le confinement -, le partenariat commercial initialement prévu avec BNP Paribas Real Estate a rapidement été gelé. 15 mois durant. "Mais grâce à eux, on a acquis la commercialisation de quelques projets neufs et plusieurs contacts avec des investisseurs ciblés", insiste Raphaël Mathieu. Selon nos informations, un plan de relance est prévu cet été pour enfin exploiter les synergies structurelles annoncées comme prometteuses et qui ont jusqu'ici accouché d'une souris.

Le résumé

  • La scale up immobilière WeInvest vient de se recapitaliser.
  • Le tour de table bouclé a permis de réunir 4,5 millions d'euros auprès d'investisseurs privés et publics.
  • Ce levier financier doit servir à étendre géographiquement le réseau d'agences et à renforcer l'architecture numérique de ce dernier.
  • La direction de l'enseigne prépare également la création d'un nouvel indice 'santé' du marché résidentiel.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés