Le nouveau club Aspria peut enfin sortir de terre

Après plus de dix années d'incertitude, le Conseil d’Etat a confirmé vendredi dernier l’obtention du permis et des autorisations nécessaires pour entreprendre la construction du club "Aspria Roosevelt".

Le Groupe Aspria, co-fondé par Brian Morris, son actuel CEO, a dû ferrer près de 10 ans avec toutes les autorités concernées pour obtenir enfin, malgré les nombreux recours motivés ou non, les autorisations nécessaires pour entreprendre la construction de son quatrième club en Région bruxelloise, sur l’ancien site historique - et protégé - du Parc Solvay.

Le nouveau club, logé au 80 de l’avenue du Pérou, sera dédié aux familles. Il vient compléter l’offre actuelle du groupe répartie sur 8 clubs situés en Belgique, en Allemagne et en Italie (ainsi que les 9 clubs partenaires mondiaux). Comme pour la réhabilitation du site de La Rasante en 2005, le Groupe Aspria s’apprête donc à reconvertir et réanimer le site du centre sportif de l’entreprise Solvay, directement inspiré de l’exposition universelle 1958 et lové depuis 60 ans au cœur d’un terrain arboré de 4 hectares.

Les fréquentes consultations forcées avec le Conseil d’Etat suite aux recours à répétition ne seront donc pas venues à bout de l’acharnement de Brian Morris, un CEO au caractère bien trempé. Selon Miguel Van Ackere, le consultant de Brian Morris dans le développement de ce nouveau club, la direction d’Aspria a fait des pieds et des mains pendant plus de dix années pour adapter et modifier les versions et les plans du club afin de contenter la majorité des voisins, qui ne voulaient décidément pas de ce projet.

"Aspria Roosevelt devrait enfin commencer sa construction fin 2020 pour une ouverture l’année prochaine", assure-t-il. Elaborés et maintes fois retouchés par le bureau d’architectes Altiplan, les plans de ce nouveau club Aspria Roosevelt hébergeront dès 2021 un des clubs européens les plus haut de gamme, ajoute-t-il.

Au programme, on annonce des infrastructures sportives et des studios de cours collectifs pour sports intérieurs et extérieurs, des piscines intérieures et extérieures, un solarium avec piscine dédiée (dont une sur le rooftop), un restaurant, des salles de réunion, des zones de délassement et de relaxation, un spa avec institut de beauté et une piste de jogging. Sans oublier une Aspria Academy qui accueille les membres junior (-18 ans) du club. La structure devrait générer 100 emplois, directs et indirects, pour encadrer quelque 5.000 membres adultes et juniors.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés