Levée de fonds de 69 millions d'euros chez Befimmo

©RV DOC

Le groupe immobilier coté Befimmo a lancé ce mardi une levée de fonds. L’argent doit servir à financer un pipeline d’acquisitions potentielles et à financer le développement de son réseau de bureaux flexibles.

La société immobilière réglementée (SIR) Befimmo, cotée sur Euronext Bruxelles, a annoncé ce mardi soir, après la suspension de sa cotation, une levée de fonds de 69 millions d’euros.

Les 1.266.300 actions ont été placées avec succès à un prix de 54,5 € par action auprès d’investisseurs qualifiés ou en vertu d’autres dispenses applicables en matière de placement privé. Le prix représente une décote de - 4,72% sur la valeur intrinsèque ajustée (57,20 € par action).

La société spécialisée dans l’immobilier de bureaux a en fait décidé de mettre en vente des actions propres qu’elle détient en portefeuille. Ces titres ont fait l’objet d’un placement privé et d’un bookbuilding accéléré sur le marché auprès d’"investisseurs qualifiés", avec l’aide de Belfius et de la banque d’affaires Kempen. Ces deux institutions sont intervenues comme "bookrunners" conjoints pour l’opération. Les investisseurs visés sont d’abord européens. S’ajoute à cette cible un "nombre limité d’acheteurs institutionnels qualifiés aux États-Unis."

9,4%

Sur son site web, Befimmo indiquait détenir en main propre 9,4% de son capital, se profilant ainsi comme un des principaux actionnaires du groupe immobilier avant l’opération.

Seul l’assureur AXA Belgium (9,7%) possède une participation plus importante. Le groupe d’assurances Ageas et des sociétés liées à Befimmo détiennent également 9,4% de son capital.

Ce paquet d’actions propres résulte d’une fusion interne relative au projet immobilier de Befimmo à l’aéroport de Bruxelles-National, occupé actuellement par la société de consultance Deloitte.

Au dernier cours de l’action avant la suspension (56,60 euros), le paquet d’actions Befimmo vaut quelque 150 millions d’euros. Le placement privé concerne donc la moitié environ, ou un peu moins, de ce paquet de titres. Dans le cadre de placements privés, la cession s’effectue en effet généralement moyennant une décote au bénéfice de l’acheteur.

Acquisitions

Les fonds ainsi levés doivent servir en premier lieu à financer des rachats pour environ 100 millions d’euros en Belgique et au Grand-Duché de Luxembourg.

Après avoir acquis récemment un immeuble rue de la Loi 441, Befimmo avait déclaré étudier des rachats similaires. La société vise des immeubles de bureaux de qualité, très bien situés, susceptibles de devoir être réaménagés à moyen terme.

Par ailleurs, Befimmo veut poursuivre sa stratégie d’extension dans les environnements de travail flexibles, à travers sa filiale spécialisée Silversquare. "Befimmo et Silversquare entendent développer un réseau BeLux d’espaces de travail interconnectés afin de mieux répondre aux besoins toujours plus flexibles des utilisateurs d’environnements de travail", explique le communiqué de presse.

Aujourd’hui, Silversquare exploite six espaces, pour un total de 17.000 mètres carrés, à Bruxelles et au Grand-Duché de Luxembourg. Le plan de développement actuel prévoit que le réseau BeLux comptera plus de 30 espaces, pour un total d’environ 150.000 mètres carrés, à l’horizon 2025.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect