Montea part à la conquête de l'Allemagne

Déjà actif en Belgique, aux Pays-Bas et en France, Montea débarque en Allemagne. ©RV DOC

La société immobilière s'adosse à un partenaire, IMPEC, pour s'octroyer l'Allemagne comme quatrième marché de son portefeuille. Les premiers projets sont attendus d'ici la fin de l'année.

Déjà active en Belgique, aux Pays-Bas et en France, Montea  s'attaque désormais à la première économie européenne, l'Allemagne. "Nous n’avons pas pris cette décision du jour au lendemain. Sa position centrale, son excellente infrastructure, ses technologies de pointe et ses normes de construction font de l'Allemagne le marché logistique le plus attrayant d'Europe", explique son CEO, Jo De Wolf, dans le communiqué.

Pour réaliser ses ambitions, la société immobilière s'est associée à un partenaire, le groupe allemand IMPEC. Également spécialisé dans les projets logistiques, ce groupe compte plus de 550.000 m² d'espace de stockage loué et a traité un volume transactionnel de 400 millions d'euros au cours des dernières années.

"C'est le moyen le plus intelligent de se développer en Allemagne, car le marché de la logistique y est assez compétitif, avec un processus d'autorisation complexe."
Degroof Petercam

Selon les termes de l'accord, IMPEC recherchera les opportunités de développement et d’investissement pour Montea sur le marché allemand. Montea agira en tant que partenaire financier de ces projets pendant la phase de développement, et en tant qu'investisseur pour les produits finaux. La société belge espère réaliser les premiers projets avant la fin de l’année, comptant sur les fonds récoltés via la dernière augmentation de capital et sur le dividende optionnel pour se développer rapidement en Allemagne.

Une expansion "logique et sans grande surprise"

L'annonce est plutôt bien perçue du côté des analystes. "Cette décision n'est pas une surprise totale puisque le management avait déjà fait allusion à une éventuelle expansion en Allemagne ou dans les pays nordiques auparavant", indique KBC Securities. Il estime que cela permettra à Montea d'atteindre ses ambitieux objectifs de croissance, c'est-à-dire un gonflement de 300 millions d'euros de son portefeuille d'ici 2021. Et d'ajouter que le groupe dispose d'une marge suffisante grâce un taux d'endettement de 39,1%.

"À notre avis, l'Allemagne était la prochaine étape logique pour Montea en termes de répartition géographique", commente-t-on chez Kepler Cheuvreux. Le courtier rappelle qu'en 2019, environ 6,6 millions de m² ont été occupés dans le pays, soit 8% de moins que le record établi en 2018 avec 7,2 millions de m².

La plupart des analystes voient dans le partenariat avec IMPEC une décision "judicieuse". "C'est le moyen le plus intelligent de se développer en Allemagne, car le marché de la logistique y est assez compétitif, avec un processus d'autorisation complexe", souligne Degroof Petercam. Et si Montea n'a donné aucun objectif en volume d'investissement, le broker pense qu'il pourrait être "significatif".

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés