New look et plus de fonctionnalités, la deuxième jeunesse d'Immoweb

©doc

Bonne nouvelle pour les 4 millions de Belges qui le visitent chaque mois, le site tout vieillot d’Immoweb sera entièrement relifté en 2019 et enrichi de nouvelles fonctionnalités.

Immoweb, l’incontournable site d’annonces immobilières, va faire peau neuve. Statistiquement, les internautes belges ont une chance sur deux d’avoir visité ce site au cours du mois dernier. "Nos analytics Google montent à plus de 4 millions de browsers uniques, comparables à un visiteur unique par mois. Si l’on prend en compte les personnes en âge d’aller sur internet, cela fait à peu près la moitié de la population belge", détaille Laurent Dupont, responsable du département incubation. Mais personne ne sera vexé que l’on affirme que, tant incontournable que ce site puisse l’être dans la recherche d’un bien immobilier, il ne brille pas par sa modernité, sa beauté ou son ergonomie.

Bonne nouvelle pour les fans, le site sera entièrement relifté dans le courant de 2019. Selon une source proche de l’entreprise, une soixantaine de personnes travailleraient sur le projet, dont on ne veut encore dévoiler les détails ni le budget. Cela dit, la nouvelle application pour smartphone semble déjà donner une bonne image de ce à quoi ressemblera le nouveau site, qui sera enrichi dune série de nouvelles fonctionnalités.

Un écosystème de l’immobilier

"On est sur un momentum pour élargir notre position dans le marché."
Laurent Dupont
responsable "incubation" chez immoweb

De fait, Immoweb a enclenché le mode start-up pour tester de nouveaux services, alors que le Belge démontre année après année son intérêt pour la brique, que l’investissement est "le" hot topic du moment et qu’Immoweb reste hyper populaire. "Nous ne pouvons pas nous reposer sur nos lauriers et il y a un momentum pour élargir notre position dans le marché", poursuit Laurent Dupont, que ce soit par des collaborations, des acquisitions ou des projets réalisés en interne. L’objectif? Créer un écosystème pour les propriétaires et les locataires, dans lequel ils pourront réaliser la plupart des actions liées à l’achat ou la location d’un bien immobilier. Pour cela, huit personnes travaillent actuellement dans le département incubation (Immoweb emploie un peu plus de 100 personnes), qui est amené à grandir fortement. "2019 sera l’année de croissance des initiatives après le test du marché. Le département pourrait doubler de taille. Le but est de tester avec un minimum d’investissement et ensuite de grandir, soit une approche lean start-up", explique-t-il.

Mais de quels services parle-t-on? D’abord, Immoweb a lancé cette année l’assurance-loyers garantis pour les bailleurs, en collaboration avec l’insurtech belge Qover. Bientôt, le locataire pourra également souscrire son assurance habitation (responsabilité locative et protection du contenu) sur Immoweb.

Avant l’été, le site a ajouté une fonctionnalité pour les propriétaires bailleurs: la conception en ligne du bail locatif, en fonction des spécificités du bien et de la législation en vigueur dans la Région où il se trouve. Fin novembre, le propriétaire pourra enregistrer son bail sur My Rent sans quitter l’écosystème d’Immoweb. Et à la fin de l’année, le processus locatif pourra être 100% digitalisé étant donné que les parties pourront signer le bail via la signature digitale 100% authentique.

Immoweb envisage également d’autres initiatives comme le déménagement, mais toujours en gardant l’aspect digital comme un élément clé.

Et outre, l’assurance-loyers garantis, Immoweb réfléchit à d’autres produits pour les investisseurs.

Crédit hypothécaire

C’est dans cet objectif d’être présent à chaque moment de la vie immobilière des Belges qu’Immoweb se lancera aussi dans le crédit hypothécaire, probablement avant l’été 2019. Ce que l’on peut déjà affirmer, c’est que le produit sera développé avec un partenaire. Immoweb veut grandir mais ne deviendra pas pour autant une banque… Et aussi, on sait qu’un gros accent sera mis sur le digital. Mais alors que Keytrade Bank et Hello home! (BNP Paribas Fortis) se positionnent déjà sur ce créneau avec des offres simples et des taux intéressants, comment Immoweb pourrait-il se démarquer? "Il y aura un petit twist par rapport à ce qui existe actuellement. On va approcher le taux d’une manière différente, car le problème c’est qu’aujourd’hui, tout le monde se focalise uniquement sur le taux. Il y a moyen d’accompagner l’emprunteur autrement. Nous avons une particularité que les autres n’ont pas: nous sommes déjà présents lorsque les gens commencent à s’intéresser à ce qu’ils peuvent s’offrir avec leur budget, environ neuf mois avant l’acquisition", commente Laurent Dupont.

Et les annonces immobilières dans tout ça? Elles resteront dans le core business d’Immoweb. "Mais notre rêve serait de pouvoir nous appuyer sur d’autres revenus et solutions", conclut-il.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content