Plus de courant chez Optima Global Estate, les employés désertent

©Photo News

Les bureaux bruxellois de la filiale du groupe Optima n'ont plus accès à l'électricité. Les employés et les clients restent perplexes. Suite à cela, le bâtiment a été complètement déserté par le personnel.

Optima Global Estate est une filiale du groupe Optima. A l'inverse d'une autre filiale, Optima Banque, tombée en faillite le mois dernier, les activités de la filiale immobilière d'Optima ont continué à tourner malgré d'énormes incertitudes sur l'avenir d'Optima Global Estate.

©Photo News

Les employés d'un des trois sites de la filiale immobilière (celui situé à Berchem Saint-Aghate) ont constaté avec surprise en arrivant ce mercredi au travail qu'il n'y avait plus d'électricité et que les compteurs ont été fermés. Ils ont alors regagné leur domicile et certains ont fait du télé-travail. Certains clients ont même fait le déplacement à Berchem Saint-Aghate car plus personne ne répondait à leurs appels.

Ce mercredi après-midi, les bureaux ont été totalement désertés alors que les portes sont restées ouvertes et que n'importe qui pouvait entrer ou sortir du bâtiment. Un confrère du journal 'De Tijd' s'y est rendu et a tourné ces images qui laissent perplexes.

Les bureaux désertés d'Optima Global Estate à Bruxelles

Certains employés ont également fait savoir que les cartes essence de la firme ne fonctionnaient plus alors que le travail continuait normalement sur les sites anversois et gantois d'Optima Global Estate et personne n'a été prévenu des péripéties du site bruxellois.

Le gouvernement compte faire appel à un cabinet d'avocat dans le dossier concernant la faillite de la banque Optima. Le conseil des ministres se penchera jeudi sur une proposition en ce sens du ministre des Finances, Johan Van Overtveldt, qui propose le cabinet Stibbe. L'une des missions du cabinet sera de se constituer partie civile dans l'enquête judiciaire menée par le parquet de Gand.

Le cabinet devra également conseiller juridiquement le gouvernement et recouvrer les créances dans le cadre de la faillite.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés