Un héritier historique d'AB InBev derrière un nouvel hôtel passif gare du Midi

©Nelson Group

Un nouvel hôtel passif va sortir de terre rue Bara à Anderlecht, à proximité immédiate de la gare du Midi. Derrière le projet, un héritier historique d’AB InBev, Christophe d’Ansembourg.

On ne change pas une équipe qui gagne. On retrouve à la base de ce projet de nouvel hôtel passif qui sort de terre rue Bara à Anderlecht, à quelques pas de la gare du Midi, le même porteur de projet – Nelson Hotel -, le même architecte bruxellois – Sébastien Moreno (A2M) – et le même gestionnaire hôtelier – l’opérateur berlinois Meininger – que pour l’hôtel Meininger voisin, planté depuis 2013, déjà avec succès, en bord de canal dans un des bâtiments reconvertis du site des anciennes Brasseries Belle-Vue.

Derrière le Nelson Group, présenté sur son site comme un fonds immobilier privé, on trouve notamment un héritier historique d’AB InBev, Christophe d’Ansembourg (Verlinvest, AnsBel). Son credo se veut résolument vert, passif… et – pedigree oblige - garant d’un excellent retour sur investissement.

Après une première version presque passive, déjà signée par A2M, et un premier permis unique délivré (PU49603), une seconde moutûre du projet - lestée d’un "green parking" de 162 places et portée par une filiale baptisée comme il se doit Nelson Midi - est passée en Commission de concertation fin juin dernier. "L'avis de la Commission a été globalement favorable. Les travaux peuvent donc se poursuivre dans les meilleurs délais pour s'inscrire dans la reconversion de ce quartier stratégique en mutation", précise Gaëtan Van Goidsenhoven, l'échevin (MR) local de l'Urbanisme.

Egalement piloté par Jean-Paul Pütz, qui avait mené à bon port le projet low-cost Belle-Vue, le nouvel avatar hôtelier résolument passif du Midi prévoit 155 chambres (6.000 m² hors sol) plantées sur les deux étages de parkings verts en sous-sol.

Nelson Operation

Preuve que les choses s’activent, une nouvelle société satellite au capital de 4 millions d’euros, baptisée Nelson Operation, vient d’être créée le 2 juillet dernier par la Nelson Group S.A. battant (déjà) sous pavillon luxembourgeois.

Derrière celle-ci, on retrouve encore et toujours les deux compères, Christophe de Marchant et d’Ansembourg (AnsBel) flanqué de Jean-Paul Pütz (Forus 4), intronisé administrateur délégué du véhicule chargé d’amarrer le chantier de la rue Bara dans les temps impartis.

Next call to Porto

©Nelson Group

L’aventure Nelson devrait d’ailleurs connaître d’autres escales au long cours. Un projet baptisé Nelson Canal Douro est déjà annoncé sur le site de A2M. Il sera planté à Gaia et réalisé en partenariat avec le bureau d’architectes locaux d’Alexandre Burmester. Un grand nom de la bière belge qui s’associe avec un grand nom du Porto sur ses terres historiques, cela devrait donner un mélange capiteux.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content