Un nouveau départ pour Banimmo après 10 ans de cauchemar en Bourse

©EPA

Patronale Life va lancer une OPA afin de devenir l’actionnaire de référence de Banimmo qui vient de subir un nettoyage en profondeur.

Disons-le tout net. Pour ceux qui auraient eu la mauvaise idée de placer quelques euros dans Banimmo au moment de son IPO en 2007, le placement s’est révélé une authentique catastrophe. Tout au long de son parcours boursier le titre  n’a quasiment jamais cessé de perdre de la valeur. L’action proposée au prix de 21 euros ne vaut plus, onze ans plus tard, qu’un peu plus de 3 euros.

Focalisée au départ sur la réhabilitation technique et commerciale d’immeubles obsolètes en Belgique, en France et au Luxembourg, le développeur a connu plusieurs déboires. Le dernier en date, et non des moindres, fut celui liée à sa filiale Urbanove qui envisageait de construire plusieurs centres commerciaux en Wallonie.

Restructuration

Entretemps, sous la houlette d’un nouveau tandem composé par Patrick Mertens de Wilmars dans le rôle de CEO et de Philippe Opsomer dans celui de CFO, le ménage a été fait, ces deux dernières années, au sein de Banimmo qui croulait sous les dettes. Et une nouvelle orientation stratégique a été prise : la rénovation de bureaux sur mesure de taille moyenne pour multi-occupants.

 

En mai dernier, lors d’une interview accordée à l’Echo, Patrick Mertens dressait un rapide bilan de la société. "Nous avons réduit nos dettes et nos coûts structurels de plus de moitié. Notre personnel est passé de 30 à 15 équivalents temps plein. Nous avons en portefeuille pour l’instant 9 immeubles totalisant 103.500 m² et 9 terrains offrant un potentiel de développement de 311.500 m². Ils sont majoritairement situés à Bruxelles, Charleroi, Liège et Gand (The Loop)." A ce moment-là déjà, la direction de Banimmo ne cachait pas sa volonté de trouver un partenaire prêt à monter à 50% dans le capital.

Nouvel actionnaire de référence

C’est aujourd’hui chose faite. La compagnie d’assurance vie belge Patronale Life qui dispose déjà d’un pôle immobilier a annoncé hier son intention de lancer une offre publique acquisition (OPA) volontaire et inconditionnelle au prix de 3,30 euros par action valorisant Banimmo à 37 millions d’euros. Ce prix affiche une décote de 1% par rapport au cours de clôture du 11 juillet. Pas de quoi faire des bonds de joie, donc…

En réalité, l’ambition de Patronale Life se limite au rachat des parts (49,51%) de l’actuel actionnaire de référence Affine RE. L’offre sera bien sûr ouverte à tous les actionnaires mais avec un tel prix, on ne va pas se bousculer au portillon. Banimmo restera donc cotée sur Euronext Bruxelles.

Recommandation à l'achat

KBC Securities, le seul broker qui suit la valeur a salué cette initiative. "Avec cette acquisition, Patronale Life souhaite étendre son pôle immobilier récent, écrivent Alexander Makar et Jan Opdecam. "Cela confirme leur volonté de participer au développement de cette société dynamique qu’est devenue Banimmo avec un nouveau management, un ratio d’endettement nettement plus faible et un focus sur un seul segment de l’immobilier, les bureaux ". Ils ont relevé leur recommandation sur la valeur à "acheter" contre "conserver" avant. L’objectif de cours passe de 4,20 euros à 4,30 euros. Ce dernier est encore inférieur de 6% à la valeur de l’actif net qui atteint 4,57 euros par action, soulignent les analystes.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content