Un record pour l'immobilier belge

©BELGAIMAGE

"Le nombre record de transactions immobilières a certainement un lien avec l'optimisme croissant des Belges", commente Renaud Gregoire, le porte-parole de Notaire.be.

Le baromètre des Notaires annonce, pour 2017, une nouvelle année record pour l'immobilier en Belgique, en terme de transactions immobilières.

"A l'exception du 2e trimestre, chaque trimestre de 2017 a révélé un meilleur indice immobilier depuis que le baromètre des notaires existe, en 2007", souligne la fédération des notaires qui fait état d'une hausse de son indice annuel de 0,8%, à 124,79, par rapport à 2016.

• Oui mais à quel prix?

→ La maison. En termes de prix, une maison d'habitation coûtait, en moyenne, 240.451 euros en 2017, en hausse de 2,5% en rythme annuel. En Wallonie, la hausse a atteint 2,7%, à 183.445 euros. En Flandre, le prix moyen s'est élevé à 260.108 euros (+2,6%) tandis que Bruxelles a vu son prix moyen reculer de 2,5% à 429.689 euros.

→ L'appartement. Le prix moyen d'un appartement a lui aussi progressé de 2,5% l'an passé dans l'ensemble de la Belgique, à 215.440 euros. Par régions, la Wallonie a enregistré une hausse de 3,4% (172.367 euros), la Flandre de 2,3% ((220.268 euros) et Bruxelles de 3,2% (234.736 euros).

73,1%
Maison ou appart'?
En Belgique, les maisons d'habitation représentent une part de marché de 73,1% sur l'ensemble des résidentielles vendues.

Les prix augmentent-ils fortement?

©Photo News

Sur les 5 dernières années, le prix d'un appartement dans notre pays a augmenté de 7,6%

Durant la même période, le prix d'une maison d'habitation a connu une augmentation de 8,6% au niveau national, ce qui correspond à une hausse moyenne annuelle comprise entre 2,5% et 2,7% sur cette période. "Seule 2015 fut une exception, le prix n'ayant augmenté que de 0,6%", précise encore la fédération.

Entre 2013 et 2017, le prix moyen d'une maison d'habitation a augmenté de 8,7% en Wallonie, de 7,7% en Flandre et de 3,8% à Bruxelles.

86,3%
Ca dépend des régions
Les maisons d'habitation sont les plus recherchées en Wallonie (86,3%) alors qu'à Bruxelles, plus de 70% des logements sont des appartements.

"Le nombre record de transactions immobilières a certainement un lien avec l'optimisme croissant des Belges", commente Renaud Gregoire, le porte-parole de Notaire.be.

Un bon investissement?

"En outre, l'immobilier continue à être un investissement à la mode, notamment sous de nombreuses formes relativement nouvelles telles que les chambres d'hôtel, les box de garage et les kots d'étudiants. Le marché immobilier lié à la santé était également en nette progression, à l'image des appartements-services et des habitations kangourous", ajoute-t-il en pointant enfin le rôle important des faibles taux d'intérêt.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect