Publicité

À Cureghem, le puzzle CityGate prend forme, avec un deuxième permis délivré

Densité et mixité urbaine au programme du développement immobilier porté par citydev, qui vient de recevoir son permis. ©Kairos - A2M - Urban Platform - ORG - Pixelab

Le permis d’urbanisme qui vient d'être délivré à citydev.brussels concerne l’îlot Marchandises, rue éponyme à Anderlecht. Celui-ci accueillera un nouvel ensemble de logements, une crèche, un immeuble destiné à diverses fonctions et des espaces polyvalents mixant commerces, bureaux et équipements autour d'une nouvelle voirie privée logée le long du chemin de fer.

Il y a 10 ans déjà, à la demande du gouvernement bruxellois, citydev.brussels (alors la SDRB) a commencé à plancher sur la redynamisation d'une partie du site de Cureghem, à Anderlecht. Pour y parvenir de façon cohérente, le bras de développement immobilier de la Région a progressivement acquis différents terrains situés à proximité de la gare du Midi et du canal, dont les rives ont été réaffectées depuis en Zones d’entreprises en milieu urbain (ZEMU). 

À terme, ce programme urbain d’envergure, rebaptisé CityGate et divisé en trois phases complémentaires mixtes, changera le visage de ce quartier-charnière sur une superficie totale de plus de 90.000 m². Le master plan a été établi en collaboration avec la Région et la commune d’Anderlecht. Une uniformisation des espaces publics est notamment prévue pour rester dans l’esprit de ceux développés dans le cadre de la réalisation du vaste PPAS (Plan particulier d’affectation du sol) Biestebroeck voisin. 

La première phase (CityGate I), dont fait partie le développement Marchandises, a pour objectif de répondre aux besoins du quartier en logements, en activités économiques et en équipements. CityGate II, lui, sera développé ultérieurement sur le site de l’ex-usine pharmaceutique Vesdre Continental. Ce volet devrait intégrer des activités économiques, des commerces, du logement, des écoles et des espaces publics. Enfin, CityGate III concernera la réhabilitation du site de l’ancienne usine Leonidas et intégrera notamment un nouvel espace public vert. 

Kuborn/Marchandises/Goujons

L'îlot urbain Marchandises, qui a aujourd’hui obtenu son feu vert, se situera entre la voie de chemin de fer, la place dite des Goujons, la rue des Marchandises et la rue des 2 Gares. Il viendra d'ici 2022 compléter le développement voisin baptisé Kuborn, déjà en chantier selon les plans des architectes de B2AI. Et il sera bientôt complété par un troisième îlot, baptisé Goujons (Architecte BAEB). 

Le programme comporte 95 logements conventionnés, un lieu d’accueil pour la petite enfance (crèche communale bénéficiant d’un financement européen Feder), de l’activité productive et des espaces polyvalents (commerce, bureau, équipements…). Il introduit aussi un concept novateur cher à la direction de citydev en matière de mixité: le Bâtiment à affectations multiples (BAM). Comme son nom l’indique, cet immeuble a pour vocation de faire cohabiter le logement avec tout type d’activités via un système répétitif d’espaces modulaires.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés