A Luxembourg-Ville, 2.000 m² de jardins suspendus dessinés par des Belges

©document Codic

Un des chantiers immobiliers majeurs de Luxembourg-Ville, celui du Royal-Hamilius (36.000 m²), touche progressivement à sa fin et sera entièrement ouvert à l’automne. Après les Galeries Lafayette, Delhaize et la Fnac, c’est le rooftop du projet qui prend sa forme définitive, avec restaurant Manko et jardin suspendu.

Pour y accéder, il faudra s’élever via les ascenseurs panoramiques, le long de la façade iconique des Galeries Lafayette signée Foster & Partners et Tetra Kayser Associés. A la sortie de l’ascenseur, une première terrasse ouvre une vue unique sur le centre-ville de Luxembourg, depuis le sommet du nouveau complexe Royal-Hamilius, développé par Codic.

Un ensemble de jardins suspendus, dessinés par le bureau bruxellois JNC International et plantés à même la terrasse, entoure désormais l’atrium-verrière surplombant l’îlot urbain qui sort de terre depuis deux ans. "Une plantation en mélange de graminées et de vivaces de 60 à 80 cm de haut laissera traverser les vues sous les grands arbustes sur tige", explique Jérôme Carlier, le responsable de projets pour JNC International.

©doc Codic

Les végétaux sont choisis pour supporter le climat du pays et une faible épaisseur de terre inhérente à une localisation en toiture. Les plantations sont étudiées comme des toits verts extensifs conçus pour être pratiquement autonomes, nécessitant peu d’entretien.

Promenade périphérique

Plusieurs façades périphériques seront parées de plantes grimpantes et une promenade périphérique permettra de découvrir la ville à 360°, autour du restaurant panoramique opéré par Manko. Des espaces-terrasses sont aussi prévus pour recevoir du mobilier de restauration. La proportion d’espaces verts est de 30% par rapport à la surface de toiture accessible.

 

Pour les circulations, le revêtement de sol est principalement constitué de dalles de granit beige moucheté de 4 cm d’épaisseur. Au niveau de la terrasse du restaurant, le revêtement de sol est constitué d’un plancher en bois. En outre, l’atrium des Galeries Lafayette est doté d’un plancher en verre "marchable", intégré dans les aménagements paysagers et alimentant les boutiques avec de la lumière naturelle.

©doc Codic

"L’aménagement d’un jardin public en toiture est une première au Luxembourg et reste un des grands atouts du projet urbain Royal-Hamilius. La vue panoramique de cette terrasse sur l’ensemble du territoire de la ville de Luxembourg sera d’ailleurs mise à disposition du grand public et pas seulement réservée aux clients du 'rooftop' restaurant ", précise Christoph Lang, Partner (Tetra Kayser Associés).

Outre les jardins suspendus sur le toit des Galeries Lafayette, les toitures des bureaux (10.000 m²) et des logements (7.500 m²) intégrés dans le projet mixte de Codic sont également dotées de toitures vertes.

 

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés