Publicité

À Nivelles, le projet Val de Thines passe sous contrôle de Motown Development

Un vaste nouveau projet de 1.250 nouveaux logements est en prévision à Nivelles. ©Asymétrie

C’est le promoteur bruxellois Motown qui prend désormais la main sur le projet nivellois Val de Thines, sur le point de sortir de terre, en rachetant la société Thines Real Estate.

Fin 2015, la société Thines Real Estate (TRE), pilotée par Olivier Goldberg et Philippe Ponlot, validait le rachat du vaste site désaffecté des papeteries IdemPapers (Arjo Wiggins) à Nivelles, "dans l'état bien connu de l'acheteur".

L’objectif était alors d’y développer un important éco-quartier urbain de 1.250 logements, baptisé “Val de Thines”. Mais le foncier censé l’accueillir pouvait receler des pollutions latentes. Plusieurs professionnels avaient alors qualifié cette acquisition de "chat dans un sac" et d’opération à quitte ou double pour les acquéreurs.

Trois ans plus tard à peine, ces derniers soufflaient le chaud: le gouvernement wallon balisait le site concerné en l’intégrant dans un SAR, un "site à réaménager", y autorisant le développement de projets. Et l’enquête publique relative à la phase 1, qui s’est clôturée en mars dernier avec un faible nombre de réclamations, permettait de lancer un premier lot de neuf immeubles.

25
millions d'euros
C'est l'enveloppe sur la base de laquelle s'est négociée la reprise de la société Thines Real Estate par Motown Development.

"S’en est alors rapidement suivie une réunion de concertation et nous avons pu apporter des réponses aux points soulevés. L’implantation d’une école sur le site, qui sera vraisemblablement déplacée selon les nouveaux souhaits de la Ville de Nivelles, a notamment été rapidement mise sur la table. Nous avions heureusement anticipé cette éventualité avec nos architectes Assar et DDV, qui avaient travaillé pour que la relocalisation de ce pôle scolaire communal ne puisse en aucun cas remettre en question l’organisation des voiries proposées dans notre demande de permis unique", résume Olivier Goldberg, à l’initiative du projet mais aussi managing partner au sein de la société de promotion immobilière Motown Development.

Le nouveau quartier de plus de 1.000 logements, dont la première phase de 9 immeubles devrait sortir de terre l'an prochain. ©Asymétrie

Se donner les moyens techniques

“L’idée était depuis un moment dans nos esprits. Et notre récente augmentation de capital nous en a donné les moyens".
Lionel Hepner
Motown Development

Selon ce dernier, le rachat de TRE par Motown Development a pour objectif de faire bénéficier le projet du Val de Thines des compétences et des moyens d’un groupe à l’expertise plus large. La transaction, réalisée sous forme de "share deal" sans conditions liées à la délivrance des permis, avoisine selon nos estimations 25 millions d'euros pour environ la première moitié du programme total prévu.

“L’idée était depuis un moment dans nos esprits. Et notre récente augmentation de capital nous en a donné les moyens", précise Lionel Hepner, Managing Partner de Motown Development, dont l’ambition est désormais de faire du nouveau venu au programme, Motown Thines, un exemple de reconversion de friche industrielle.

"La dépollution de l’ensemble du site, pour laquelle un plan d’assainissement a été octroyé par les autorités régionales, s’inscrit dans la procédure cadrant la phase 1. Elle débutera dans les prochaines semaines. Le début de la commercialisation et des travaux est prévu dès le premier semestre 2022", ajoute Lionel Hepner. Cette dépollution, gageure initiale aujourd’hui bien balisée et globalement rassurante en termes de coûts à amortir, sera financée sans le moindre octroi de subsides publics.

C'est l'entreprise De Meuter qui est en charge de la phase de déconstruction et de tri des matériaux. ©De Meuter

Partenariat avec Belfius Immo

Le terrain de 1,5 hectare concerné par la première phase a, lui, déjà reçu son certificat de sol non pollué. Il se trouve au sud du site, à proximité de la ville. Les neuf immeubles concernés y seront déployés pour offrir 263 nouveaux logements, un commerce de proximité, un espace pour les professions libérales et trois parkings en sous-sol pouvant accueillir un total de 317 véhicules. Le permis est attendu sous peu.

Les 85 premiers logements seront développés en partenariat avec le bras immobilier de la banque Belfius, Belfius Immo, qui gardera la possibilité de promouvoir ce développement ciblé auprès de la clientèle de son propre réseau de distribution.

Le résumé

  • Abandonné par son actionnaire français voici plus de 10 ans, le site nivellois des papeteries Arjo Wiggins, définitivement fermé en 2015, va enfin renaître de ses cendres.
  • Thines Real Estate, la société qui a racheté alors le chancre urbain, a obtenu un permis d'assinissement et programme d'y développer par phases quelque 1.250 logements neufs.
  • Elle vient d'être revendue pour quelque 25 millions d'euros à Motown Development.
  • Les travaux de dépollution de l'ensemble du site urbain vont débuter. La commerciailisation de la première phase est prévue début 2022.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés