Aedifica flirte avec les 4 milliards de patrimoine

Stephanie's Corner, une des propriétés belges d'Aedifica. ©AEDIFICA

Depuis 18 mois, Aedifica a le vent en poupe, avec une boulimie de croissance qui en impressionne plus d'un. Les résultats 2019-2020, tombés ce mercredi matin, confortent sa place de leader européen sur le marché de l'immobilier de santé.

Les résultats annuels 2019/2020 de la Société immobilière réglementée Aedifica sont tombés ce mercredi matin avant ouverture de la Bourse. Le patrimoine de la SIR belge spécialisée en immobilier de santé, qui souffle ses 15 bougies seulement, atteint déjà 3,8 milliards d’euros et affiche une croissance insolente de 64% (et de 1,5 milliard d’euros) sur 18 mois. Ce bond en avant s’est réalisé grâce à une expansion internationale accélérée, surtout en Europe du Nord, suite à l’acquisition de Hoivatilat, un deuxième accord-cadre signé avec Specht Gruppe pour la construction de nouveaux campus de soins en Allemagne et un montant record d’investissements réalisé dans les autres pays où Aedifica était déjà présente.

496
sites
Le portefeuille actuel d'Aedifica est fort de 496 sites répartis sur 6 pays et occupés à 100% par quelque 37.000 utilisateurs.

La barre des 500 actifs est proche

Le portefeuille du groupe se compose aujourd’hui de 496 sites accueillant plus de 37.000 utilisateurs, répartis sur 6 pays. La Belgique reste, avec 82 sites, le pays où la valorisation du portefeuille est la plus importante (1,151 milliard d’euros). Mais c’est désormais en Finlande (172 sites) et au Royaume-Uni (96 sites) que le propriétaire belge coté est le plus présent en termes d’implantations.

Stefaan Gielens, l'homme fort d'Aedifica. Parfois décrié, c'est lui qui a permis à la SIR belge d'occuper rapidement une position de leader européen sur son marché. ©BELGA

La durée résiduelle moyenne des baux sur tout le portefeuille opéré est actuellement de 19 ans et le taux d’occupation culmine à 100%.

Quant au pipeline d’acquisitions, de projets de construction et de rénovation, il est actuellement valorisé à de 756 millions d’euros. Pour le provisionner, plus de 700 millions d’euros ont été levés sur les marchés des capitaux via une augmentation de capital publique (459 millions d’euros), par le biais d'un placement privé accéléré de 207 millions et par deux apports en nature (8 millions). Le taux d’endettement reste sous contrôle, sous la barre des 45%.

Fort de tous ces indicateurs industriels positifs et prometteurs et d’un EPRA Earnings de 162,7 millions d’euros (6,14 euros par action), le conseil d’administration d’Aedifica propose, pour 2021, un dividende brut de 3,30 euros par action.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés