analyse

"Another big one" pour Aedifica

Stefaan Gielens CEO d'Aedifica. ©Debby Termonia

Aedifica va lancer une OPA sur la société finlandaise Hoivatilat pour 375 millions d’euros. L'offre en espèces sera entièrement financée par de la dette. Les analystes financiers sont enthousiastes.

L'année 2019 aura été particulièrement intense pour la société immobilière Aedifica spécialisée dans les maisons de repos.

En février, elle a bouclé l’acquisition d’un bloc de 92 résidences au Royaume-Uni pour un peu plus de 513 millions d’euros. Quelques mois plus tard, en mai, elle a réalisé l’augmentation de capital la plus importante jamais lancée par une SIR en Belgique. Quelque 418 millions d’euros ont eté levés avec le soutien massif de ses actionnaires qui ont pu souscrire au prix de 68 euros par action.

On mentionnera également des acquisitions en Allemagne, aux Pays-Bas et en Belgique, la vente du portefeuille d'hôtels et une seconde cotation à Amsterdam.

Ce dynamisme n’a pas échappé aux investisseurs. Depuis le début de l’année, le titre a bondi de près de 44% à 107 euros. On atteint même les 50% sur les douze derniers mois.

OPA amicale en cash

Aujourd’hui, Aedifica ouvre un cinquième front dans sa stratégie de conquête en plus de la Belgique, du Royaume-Uni, des Pays-Bas et de l’Allemagne. Elle a annoncé le lancement d’une offre publique d’achat amicale et uniquement en espèces sur la société finlandaise Hoivatilat pour un montant de 375 millions d’euros.

L’offre qui représente une prime de 16% par rapport au dernier cours de bourse et de 90% sur la valeur d’actif net (7,74 euros par action) sera entièrement financée par de la dette faisant passer le ratio d’endettement de 39,7% à 50% environ.

L’OPA débute la semaine prochaine. Elle est déjà avalisée par le conseil d’administration de la cible tandis que près de 20% des actionnaires l’ont irrévocablement acceptée.

Maisons de repos et crèches

Le portefeuille immobilier d’Hoivatilat est composé à 50/50 de maisons de repos et de crèches. Il compte actuellement 127 immeubles qui génèrent un loyer de 22,5 millions d’euros. La société dispose, en outre, d’un pipeline de 55 projets en développement d’environ 174 millions d’euros. Hoivatilat a conclu des baux, pour son portefeuille existant et son pipeline de projets de développement, avec un ensemble diversifié de 46 exploitants.

"Another big one!"

Chez KBC Securities, on applaudit cette nouvelle initiative. "Cette plateforme les sécurisera pour croître sur le marché de la santé avec les mêmes problèmes de vieillissement, mais avec des flux de sécurité sociale plus solides, les rendements pourraient être plus serrés mais la solvabilité est ici la clé" a souligné Jan Opdecam. Il reste à "accumuler" sur la valeur avec un objectif de cours de 112 euros. Kepler Cheuvreux qui évoque "another big one!" pour Aedifica reste à l’achat avec un "target" de 115 euros.

Du flair

"Cette opération est manifestement positive en termes de taille, de diversification par pays et exploitant", constate de son côté Herman van der Loos de Degroof Petercam. "Aedifica acquiert aussi une position significative sur un petit marché avec un bon potentiel d’expansion en Finlande et en Suède."

L’analyste a repris la couverture de la valeur avec un conseil à "accumuler" et un objectif de cours de 115 euros également. "L’action ne semble pas bon marché mais conserve un potentiel de croissance élevé et un profil de risque faible", justifie-t-il.

Terminons en signalant que l’analyste indépendant Gert De Mesure a eu le nez creux. Dans le choix de ses cinq actions préférées publié dans L’Echo du week-end figure la cible d’Aedifica !


Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés