Après Berlin, New York près de bannir Airbnb

Le site de location à court terme sur le point d'être interdit à New York, des amendes à la clé pour les propriétaires: de 1.000 à 7.500 dollars.

Une nouvelle loi devrait interdire les locations de moins de 30 jours à New York, mettant fin en pratique, comme à Berlin, aux locations à court terme de type Airbnb.

Le site connaît un succès fulgurant et vaut plus de 25 milliards de dollars en Bourse. Mais beaucoup de villes touristiques envisagent de légiférer pour freiner la croissance exponentielle de ces locations ou sous-locations, jugeant la concurrence déloyale avec les hôteliers, et évoquant des soucis de voisinage.

Les propriétaires (ou locataires qui sous-louent) qui continueraient de proposer des nuitées à New York s'exposeraient  à des amendes de 1.000 à 7.500 dollars.

En mai dernier, c'était la ville de Berlin qui interdisait Airbnb, accusant le site de faire monter le prix des loyers. Les utilisateurs du site ne peuvent plus louer qu'une chambre dans leur logement et non plus leur appartement complet.

Un projet de loi a été voté samedi par l'Etat de New York. Le gouverneur, Andrew Cuomo, doit encore l'approuver.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés