Atenor lance la phase 3 de City Dox à Anderlecht

Le garage du futur de D'Ieteren sera aussi implanté à Anderlecht. ©XDGA

Six équipes étaient en lice pour dessiner la phase trois de l’important développement immobilier lancée par Atenor à Anderlecht. C’est le bureau XDGA qui a été choisi. Il planche également sur le garage du futur de D’Ieteren, tout proche.

Logé au bord du bassin de Biestebroeck, à Anderlecht, le foncier urbain de 5 hectares concerné par cette troisième phase de développement accueillera d’ici trois ans un nouveau quartier multigénérationnel et multifonctionnel réparti sur trois îlots. Celui-ci devrait compter à terme environ 155.000 m² de nouveaux bâtiments, dont plus de 900 logements, une école secondaire, une maison de repos, une résidence-service, des commerces, des services intégrés aux entreprises et de nombreux ateliers productifs.

Le bureau XDGA, qui a été retenu par Atenor, planche également sur Mobilis, le garage du futur de D’Ieteren.

Lors d’un appel à projet lancé en partenariat avec les équipes de maître architecte, Atenor avait annoncé au printemps dernier rechercher un bureau d’architectes (ou un groupement de bureaux) capable de proposer une note de vision pour le développement phasé de trois îlots situés le long du canal. "Cette note devra être accompagné́e d’un projet plus détaillé pour le premier îlot à ̀ développer", avaient précisé les porteurs du projet. L’intention, selon la formule consacrée par Kristiaan Borret (qui participera au Comité d’avis pour la sélection et l’attribution du marché), était d’attribuer les trois îlots (lots 4,5 et 6) à trois architectes différents "dans le souci de favoriser une diversité architecturale sur le site". Les candidats intéressés devaient également joindre une étude architecturale et fonctionnelle détaillée pour le lot 4. Le budget des travaux pour ce seul lot avoisine les 25 millions d’euros hors TVA.

Xaveer De Geyter encore

Les projets ont été présentés par les équipes participantes devant un jury réuni sur le site concerné et présidé par le maître architecte. Et c’est finalement celui du bureau XDGA qui a été retenu, de préférence à ceux des cinq autres candidats (DXA + Art & Build, MDW + Central + Buur, HUB + ELD, B2Ai + Dhooge & Meeganck + MSA + 3E, CF Moller + Brut).

Les équipes de Xaveer De Geyter sont donc aujourd’hui mandatées par Atenor (Immobilière de la Petite Ile) pour finaliser la demande de permis de bâtir, concevoir les trois prochains blocs d’immeubles mixtes et affiner les détails du premier de ceux-ci. Le promoteur de La Hulpe est d’ailleurs sur le point de boucler l’enquête publique pour obtenir le permis d’urbanisme (permis de lotir) cadrant l’aménagement des espaces publics qui borderont les futurs développements lancés sur le site délimité par le boulevard industriel, la digue du Canal et la rue du Développement.

Du côté de XDGA, on planche également très activement – depuis le printemps dernier – sur un projet majeur voisin porté par un autre promoteur très actif le long du boulevard industriel, en pleine métamorphose. D’Ieteren Immo, le bras immobilier du groupe automobile belge, y implantera en effet courant 2021 au croisement avec le boulevard Paepsem son garage du futur, baptisé Mobilis.

Le garage du futur de D'Ieteren sera aussi implanté à Anderlecht. ©XDGA

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés