Publicité
Publicité

Bank of China s'installe sous Facebook en plein centre de Bruxelles

©rv

L’immeuble Regent Park, un des plus en vue de la capitale, se remplit lentement. Mais sûrement et avec du beau linge. Facebook avait ouvert le feu. Aujourd’hui, c’est la Bank of China qui signe pour y prendre ses quartiers dès février prochain.

Il y a plus d’un an déjà, Facebook et Jean-Claude Marian (Cimmoregent), le promoteur-propriétaire de l’immeuble Regent Park, signaient le bail locatif pour l’occupation d’un plateau de bureaux (896 m²) situé au 6e étage du nouveau bâtiment livré fin 2016 et logé à l’angle du boulevard du même nom et de la rue de la Loi.

300-340 €
C’est la fourchette des loyers annuels au mètre carré négociés dans le Regent Park.

Cette prise en location (bail classique de type 3/6/9) était alors symbolique à plus d’un titre. D’abord, en raison de l’identité du nouveau voisin surplombant désormais les toits des ministères d’en face; ensuite, à cause du montant prime du loyer facial: les plus de 300 euros au mètre carré par an négociés pied par pied par le propriétaire constituaient une première à l’échelle nationale.

Aujourd’hui, Jean-Claude Marian récidive et maintient haut la barre: la Bank of China (conseillée par le conseil en immobilier CBRE) vient en effet de prendre en location une surface de 1.620 m² répartie entre le rez-de-chaussée et le 3e étage de l’immeuble. Le montant facial du loyer annuel reste supérieur à la barre des 300 euros le m². "Le meilleur rapport qualité-prix qui soit à Bruxelles pour l’instant: si je peux louer à ce prix-là et que je trouve preneur, c’est que les clients reconnaissent la qualité de construction et de matériaux offerte", commente le propriétaire, un peu lassé de lire et d’entendre que son immeuble est le plus cher de la capitale. "Les loyers négociés sont alignés sur les dépenses que nous avons dû assumer pour atteindre pareil niveau de qualité. En termes de rendement, nous sommes sans doute au final en deçà de certains autres promoteurs même si nous négocions des loyers qui oscillent entre 300 et 340 euros le mètre carré", ajoute-t-il.

"Si je peux louer à ce prix-là et que je trouve preneur, c’est que les clients reconnaissent la qualité de construction et de matériaux offerte."
Jean-Claude Marian
promoteur-propriétaire de l’immeuble Regent Park

Deux étages inoccupés

Dans l’intervalle, les autres étages se sont progressivement remplis. GSMA, un groupement d’industriels (représentation auprès de l’UE) s’est installé au 1er et Sullivan & Cromwell LLP, un cabinet d’avocats US, a pris ses quartiers au sommet de l’immeuble, au 7e, sous la vaste terrasse accessible à tous les locataires.

Quant au 5e étage, il devrait ne plus tarder à être occupé également. Selon le propriétaire, on en serait à régler les questions techniques sur les aménagements des bureaux. Des quelques 7.135 m² initiaux répartis sur huit niveaux (en L) disponibles début 2017, deux plateaux de 983 m² cherchent donc encore preneur, aux étages 2 et 4. Pas pour longtemps.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés