Befimmo remporte "le marché de bureaux de l'année"

©Befimmo

L’administration flamande a attribué à la SIR cotée Befimmo le marché public de travaux pour la conception, la construction et la mise à disposition d'un bâtiment dans le quartier Nord à Bruxelles.

C’est ni plus ni moins la transaction la plus importante réalisée sur le marché des bureaux bruxellois depuis plus de dix ans. Lancé par l’administration flamande il y a deux ans, le marché porte sur 70.000 m² de surfaces de bureaux, censés devenir d’ici 2023 le deuxième Vlaams Administratief Centrum régional à Bruxelles, après celui de Tour & Taxis (Herman Teirlinck). Celui-ci, appelé "ZIN in No(o)rd", sera complété par diverses fonctions sur un total hors sol de 110.000 m². Outre les 70.000 m² de bureaux désormais dédiés à l’administration flamande, Befimmo développera également sur le même site composé de quatre îlots 5.000 m² de coworking, 127 appartements, 240 chambres d'hôtel, ainsi que des espaces de sport, loisirs, de restauration et de commerces.

"Le coût de construction global est estimé à 375 millions d’euros."
Benoît De Blieck
CEO de Befimmo

"Le coût de construction global est estimé à 375 millions d’euros. Le rendement brut attendu sur la valeur totale d’investissement est évalué à 4,5%. Le projet sera financé par endettement et par le produit de la cession de certains immeubles", précise Benoît De Blieck, le CEO de Befimmo, qui a annoncé la nouvelle depuis la Mipim à Cannes, où il était particulièrement souriant. "Avec cette transaction, nous avons déjà pré-loué 92.000 m² des 137.000 m² de bureaux du Quatuor et du ZIN, deux projets que nous redéveloppons dans le seul quartier nord de Bruxelles à l'horizon 2021 - 2023", a-t-il ajouté.

©Befimmo

Pour la conception de ce nouveau quartier de ville vertical, Befimmo a choisi l'équipe d'architectes 51N4E, Jaspers Eyers Architects et l'AUC. En 2018, Befimmo a introduit la demande de permis pour le projet ZIN et le redéveloppement du site de l'actuel WTC 1 et 2.

©Befimmo

Un nouveau volume central reliera les deux tours existantes construites dans les années ’70. 14 étages exceptionnellement spacieux avec une hauteur libre d'environ cinq mètres relieront les deux volumes existants. L’administration flamande jouira ainsi d’un énorme espace de travail de plus de 4.000 m² par étage, avec vue panoramique sur la ville. Aux étages intermédiaires, on trouvera des appartements (à l'est) et un hôtel (à l'ouest). Cette fusion de fonctions vise à créer un ensemble bâti qui vit sept jours sur sept. ZIN contribuera ainsi pleinement au développement d'une dynamique réelle et nouvelle dans le Quartier Nord.

Vases communicants publics

La première phase des travaux de démolition débutera dans les prochains jours. La deuxième phase devrait être lancée mi-2020, après l'obtention des permis nécessaires. Les travaux se poursuivront jusqu'à la mi-2023. Environ 3.900 fonctionnaires flamands trouveront alors à ZIN in No(o)rd un nouveau lieu de travail Befimmo a déjà conclu un accord avec un entrepreneur – selon nos sources, il s’agirait de Besix - pour la construction du projet à un prix sécurisé.

Pour rappel, le bail de Befimmo avec l'Etat belge, seul utilisateur de la tour 2, a expiré le 31 décembre 2018. Quelques mois plus tard, le propriétaire coté en Bourse de Bruxelles a donc trouvé un nouveau locataire pour la totalité des bureaux. Le bail avec l’administration flamande aura une durée ferme de 18 ans.

©Befimmo
©Befimmo
©Befimmo

 

©Befimmo

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect

Messages sponsorisés

n