portrait

Christian Teunissen, l'homme aux 10.000 kots étudiants

Christian Teunissen a fait du logement étudiant sa destinée professionnelle. Sa société, Xior, vient de lâcher 34 millions d'euros pour plus de 330 kots à Ixelles.

Les grands groupes propriétaires de maisons de repos ont pignon sur rue. Ce n'est pas le cas des logements pour étudiants, un marché connu pour son morcellement. Depuis 2007, pourtant, le Limbourgeois Christian Teunissen a bien compris tout l'intérêt de gérer un parc de logements en extension régulière sur certains marchés. Sa société, Xior Student Housing , est cependant à ce jour le seul gros acteur européen spécialisé dans le logement étudiant.

Petit à petit, Xior monte en puissance. Elle vient de s'offrir 323 chambres d'étudiants, 5 studios, 9 appartements et 1.000 m² d'espaces polyvalents supplémentaires à Ixelles. Dont coût: 34 millions d'euros, financés par l'émission de 657.539 nouvelles actions Xior à 51,53 euros l'unité, émises via un placement privé auprès de gros investisseurs.

CV express

  • 1971 : naissance à Hasselt
  • 1996 : master en sciences éco à l’EHSAL
  • 1997-1999 : Fortis Insurance
  • 2000 : rachat d’ADB Business Partners
  • 2005-2008 : consultant indépendant pour Van Dessel Insurance Brokers
  • 2008-… : fondateur et CEO de Xior

De quoi permettre à cette entreprise cotée d'ajouter un huitième site à son portefeuille bruxellois, qui compte désormais un peu moins de 1.000 chambres d'étudiants dans la capitale et environ 3.000 dans le pays. Sur un total de près 10.000 kots et appartements répartis en Belgique, aux Pays-Bas, en Espagne et au Portugal.

Christian Teunissen a attrapé le virus de l'immobilier étudiant durant ses études en sciences économiques à l'EHSAL, à Bruxelles. L'envie de devenir propriétaire de kots l'a pris alors qu'il kotait à Louvain et effectuait la navette à Bruxelles.

Le destin lui permet de réaliser son rêve alors qu'il s'est lancé dans l'assurance. "J'avais toujours dit à mon ancien propriétaire, un gros acteur sur le créneau des kots à Louvain, que mon rêve était de devenir propriétaire de kots d'étudiants. En 2007, il m'a proposé de reprendre une partie de ses bâtiments. J'ai alors créé ma société", racontera-t-il au Tijd.

1,2
milliard €
Depuis 2015, la valeur du portefeuille de Xior a été portée de 200 millions à 1,2 milliard d'euros.

La société Xior Student Housing était née. Peu désireux de s'installer seul dans un bureau, Christian Teunissen a proposé à son meilleur ami de se joindre à lui. "C'est lui qui a trouvé le nom Xior. Il voulait une lettre forte comme initiale, le X donc. Et ‘ior’ vient de prior, le premier sur le marché."

Coup de fouet boursier

Dotée d'un portefeuille de 49 chambres, Xior s'est étendue de manière régulière, jusqu'au coup de fouet de l'entrée en Bourse fin 2015, qui lui a permis de réaliser des acquisitions à plus grande échelle. En cinq ans, son portefeuille a ainsi été porté de quelque 2.000 kots et appartements (pour une valeur de 200 millions d'euros) à près de 10.000 (pour 1,2 milliard d'euros de valorisation).

Pour Christian Teunissen, ce marché est porteur. "Naguère, l'offre était réduite et sommaire. On se contentait d'une chambre avec une cuisine, une toilette et une douche communes. Aujourd'hui, un étudiant veut s'installer dans son appartement", disait-il en février au Tijd.

Le marché français, prochaine cible?

Entre ses marchés nord (Belgique et Pays-Bas) et sud (Espagne et Portugal), il reste une terra incognita pour Xior: la France, qui est pourtant le plus gros marché de kots pour étudiants d'Europe. Christian Teunissen n'exclut toutefois pas de s'y attaquer dans un avenir plus ou moins proche.

Après les Pays-Bas, où elle est aujourd'hui le plus gros propriétaire privé avec 5.500 chambres d'étudiants, Xior s'est donc attaquée début 2019 à l'Espagne et au Portugal, deux marchés en pleine consolidation comptant 1,9 million d'étudiants. De quoi faire miroiter de belles perspectives au "kotbaas" de Hasselt.

Un château en Ardenne

Outre la gestion de son entreprise, Christian Teunissen est aussi le gérant de la rénovation du Château de Vignée, un des sept hôtels du réseau de luxe Relais et Châteaux en Belgique. Situé au sud de Rochefort, il dispose de 25 chambres (confort et suites avec vue sur la Lesse).

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés