Cofinimmo boucle la vente de l'ex-siège d'Axa et de la Royale Belge

©Belga

Le consortium de promoteurs immobiliers réunissant Cores, Urbicoon et Foresite a enfin bouclé le rachat des immeubles Souverain 23 et 25. Les chantiers de reconversion vont pouvoir débuter.

L’été dernier, Cofinimmo  avait laconiquement annoncé avoir conclu une convention inconditionnelle sous seing privé relative à la revente de ses immeubles de bureaux emblématiques situés boulevard du Souverain 23-25 à la limite entre Auderghem et Watermael-Boitsfort, pour un montant avoisinant 50 millions d’euros. Les candidats-acquéreurs? Un consortium de promoteurs flamands rassemblant Cores (50%), Urbicoon (25%)et Foresite (25%) sous la faîtière Souverain 25 S.A. L’acte notarié vient d’être signé par les deux parties ce jeudi 14 novembre.

“Le montant négocié est supérieur à la dernière juste valeur déterminée par notre expert évaluateur indépendant de Cofinimmo”, indiquait déjà en juillet dernier la direction de la SIR belge, où l’on ajoutait que le terrain avoisinant (Tenreuken), sur lequel un projet de développement résidentiel – actuellement au frigo après un premier refus - ne faisait pas partie de la transaction qui vient d'être bouclée.

Pour rappel, le principal complexe immobilier concerné par cette vente de taille, le Souverain 25 (57.000 m²), est un immense ensemble monofonctionnel aux vitres cuivrées et à l’ossature d’acier corten. Il a défrayé la chronique ces deux dernières années car il avait été sélectionné, au terme d’une longue et discrète procédure, pour accueillir la future ambassade des Etats-Unis... avant d’être inscrit par le gouvernement de la Région bruxelloise sur sa liste de sauvegarde, sans toutefois être classé. Si cette inscription obligeait au maintien de l’apparence externe et du volume global, très intéressant, elle laissait au nouvel acquéreur davantage de latitudes dans sa rénovation, sans doute lourde. On ajoutera que le parc à l’entour, jouxtant une zone Natura 2000, est également protégé.

Un appel à candidature 

Après l'abandon des tractations avec l'ambassade US, cela n’a pas empêché Cofinimmo de lancer - avant même de céder le bien et sous la supervision des services du maître architecte bruxellois - un appel à candidature pour la conception d’un projet de reconversion mixte. Dans cet appel à marché, il est stipulé que le futur complexe doit être capable d’accueillir une variété de fonctions et de devenir "un lieu où il sera possible de travailler mais également de vivre et de se divertir". Celui-ci a été clôturé le 7 novembre dernier. Avec succès puisque plus de 50 équipes y ont répondu. Le chantier global est estimé à plus de 40 millions d’euros.

Ce vendredi 15 novembre, 5 équipes seront sélectionnées pour participer à la deuxième phase de ce concours de conception. Le jury final désignant le gagnant aura lieu dans un mois, le 16 décembre prochain.

Dans un deuxième temps, les nouveaux propriétaires compléteront l'équipe avec un expert en patrimoine, un expert Natura 2000, un architecte paysagiste et (éventuellement) un bureau d’architectes d’exécution.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect