Cofinimmo poursuit sa mue vers l'immobilier de santé

L'immeuble Livingstone à Bruxelles. ©cofinimmo

La sicafi propose un statu quo du dividende, étant donné les perspectives de baisse du bénéfice net en 2013.

Cofinimmo a terminé son exercice 2012 sur un bénéfice  net courant  (part du groupe et hors impact IAS 39) de 121,8 millions d'euros contre 113,2 millions un an plus tôt. Par action, ce résultat est de 7,61 euros, soit une amélioration de 2,1%. "Il dépasse de 1,9% la prévision de 7,47 euros pour l’exercice 2012", se réjouit la sicafi.

Mais, il faut préciser que ce résultat comprend une indemnité non récurrente, liée à la résiliation anticipée du bail Belfius des immeubles Livingstone I et II. Une résiliation qui intervient à hauteur de 0,70 euro par action.

En 2013, Cofinimmo mettra l’accent principalement sur les investissements dans l’immobilier de santé (142,62 millions). Mais l'immobilier de bureaux fera également également l'objet  d'investissements conséquents, chiffrés par la sicafi à 93,01 millions et plus particulièrement la rénovation lourde des immeubles:

- Livingstone II, Tervuren 270-272 et Woluwe 34 en 2013,

- Science 15-17 et Woluwe 34 en 2014,

- Science 15-17, Guimard 10-12 et Tervuren 270-272 en 2015.

Néanmoins, c'est bel et bien du côté du côté de l'immobilier de santé que Cofinimmo veut faire croître son activité. Si ce segment de marché représentait 35,4% du portefeuille de la société fin 2012, l’ambition est de porter ce pourcentage à 40 d'ici deux à trois ans. Parallèlement, Cofinimmo va réduire la part des bureaux à moins de 40% de son portefeuille immobilier contre 46,6% au 31 dernier. Une réduction qui se fera tant par la cession d’actifs que par la reconversion d’immeubles de bureaux en immeubles résidentiels et par la croissance des autres segments.

Pour l’exercice 2013, la société s’est fixé comme objectif d’atteindre un résultat net courant (part du Groupe  et hors impact IAS 39) de 7,00 euros par action.  Soit moins que les 7,61 euros qui ont clôturé 2012.

Pourquoi?

1. 2012 comprend la comptabilisation de la totalité de l’indemnité de résiliation  pour la rupture anticipée du bail sur l’immeuble Livingstone,

2. l’évolution négative du niveau des loyers dans l'immobilier bruxellois des bureaux et la perte de cash-flows générée par les immeubles concernés par une rénovation à brève échéance.

"Ces deux facteurs seront partiellement compensés par la perception de loyers complémentaires provenant de la réalisation des investissements évoqués ci-avant et par une maîtrise rigoureuse des coûts directs et indirects d’exploitation", précise néanmoins Cofinimmo.

C'est pour cela que le conseil d’administration proposera à l’assemblée un dividende brut inchangé de  6,50 euros, soit un pay-out ratio de 85,4%.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés