Publicité

Contrôler davantage les coûts de construction en Belgique sera capital

Pour nombre de gros chantiers - ici, le nouveau QG wallon de Belfius à Namur -, le maître d'ouvrage exige du promoteur et du constructeur un contrôle des coûts, de la construction du bâtiment à son amortissement complet.

Malgré une hausse moyenne de 3% depuis l’an dernier, les coûts de construction restent sous contrôle dans notre pays. Mais les contrôler davantage en amont des projets sera sans doute une nécessité vitale pour pas mal d’entreprises qui vont devoir réduire drastiquement leurs dépenses dans les prochains mois.

"Peut mieux faire en Belgique". C’est ce qui ressort de l’International Construction Costs Index 2020 (ICC), une étude internationale réalisée par le bureau néerlandais de conception et de conseil Arcadis, très présent en Belgique sur les gros chantiers. Le rapport qui vient de sortir donne un aperçu des coûts de construction relatifs dans une centaine de villes du monde entier. Et si Bruxelles - classée au 37e rang mondial cette année - reste moins chère que Londres, New York, Hong Kong voire Paris ou Dublin, il sera sans doute impératif cette année, pour le secteur de la construction belge mis en veilleuse depuis la mi-mars, de verrouiller les prix plutôt deux fois qu’une sur les chantiers actuellement en phase de relance. 

Pour mieux rebondir après l’arrêt de l’outil

Le rapport annuel ICC a été rédigé avant l’apparition du Covid-19, mais il offre des informations précieuses glanées à la veille du déclenchement de la crise. Et il est déjà acté que tous les promoteurs immobiliers et entreprises de construction devront sans doute limiter drastiquement leurs dépenses pour disposer d’un maximum de liquidités dans les mois qui viennent et pour équilibrer leur bilan 2020, bien plombé pour des mois, tout en maintenant l’emploi au maximum.

Tout récemment, la Ville de Bruxelles a dû ajouter un article au budget extraordinaire 2020 pour financer une dépense supplémentaire de plus de 550.000 euros sur le chantier de transformation de la Bourse de Bruxelles en Centre d'expérience de la bière belge (Brussels Beer Project) pour "dépassement du montant de l'estimation lors de l'attribution".

"Trop souvent, les grands projets de construction en Belgique explosent leur budget initial."
Oswald Verbergt
Arcadis Bruxelles

A la base, il s'agissait pourtant d'un marché public de travaux dûment cadré. "Trop souvent, les grands projets de construction en Belgique explosent leur budget initial. L’importance de la gestion des coûts est encore trop souvent sous-estimée et une vision claire de ces coûts et du processus de construction, avant même le stade de la conception, permettrait à de nombreux maîtres d’ouvrage d’éviter les maux de tête et de gagner un temps précieux", insiste Oswald Verbergt (Arcadis Bruxelles), qui fait remarquer qu’à l’étranger cette gestion des coûts est un métier en soi et une phase importante avant le processus de conception. Aujourd’hui, ce contrôle des coûts va même bien plus loin que la phase de construction et permet d’anticiper le coût total de propriété (TCO) pendant toute la durée de vie du bâtiment, entretien compris.

Parmi les postes dont les coûts peuvent exploser, celui de la main d'œuvre, lorsqu'elle est sous-traitée, doit être suivi de près.

"Nous sommes confrontés à des défis sans précédent et contraints à des mesures financières drastiques pour relancer le secteur. La construction a été durement touchée, les chantiers ont été mis à l’arrêt et les travaux suspendus. Il est encore difficile de prévoir quel sera l’impact sur le monde de la construction. On s’attend néanmoins à un ralentissement de l’économie, ce qui pourrait avoir un effet positif sur les prix des matières premières et de l’énergie dont il faut pouvoir profiter. Nous nous attendons en outre à ce que la demande en bâtiments adaptés au climat et économes en énergie augmente et constitue un avantage concurrentiel tant pour la location que pour la vente de biens immobiliers", prévient Hendrik-Jan Steeman, expert en construction durable chez Arcadis.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés