Coup d'arrêt définitif pour Uplace?

©rv

Le projet Uplace verra-t-il le jour? Ca devient difficile d'y croire. Un rapport de l’auditeur du Conseil d’État conseille l'annulation du plan d'affectation du sol. Or, ce plan constituait la base juridique pour décerner les permis.

Nouveau coup dur pour Uplace, projet mêlant shopping, loisirs, parc et bureaux à Machelen. Très gros coup dur même. Un rapport de l’auditeur du Conseil d’État écarte le plan régional d’exécution spatiale de la zone stratégique flamande autour de Bruxelles. Pour rappel, fin mars, le Conseil d'Etat avait déjà suspendu le permis d'environnement.

Ce plan d'exécution spatial organise environ 258 hectares dans la zone de reconversion Vilvorde-Machelen, une ancienne zone industrielle dans laquelle s'implanterait le projet Uplace. Ce plan constitue la base juridique pour le permis d'Uplace. Sans plan, pas de permis; sans permis, pas d'Uplace. Or, l'auditeur conseille de d'annuler ce plan d'affectation du sol...

On attend la décision du conseil d'Etat pour la fin de l'année. Mais dans la grande majorité des cas, le Conseil d'Etat suit l'avis de l'auditeur.

Uplace a déjà réagi, rappelant que ce plan avait été approuvé par le gouvernement flamand en janvier 2016.

"Ce rapport de l’auditeur menace d’engendrer un nouveau retard pour le redéveloppement de cette région stratégique pour la Flandre ainsi que les milliers d’emplois qui en découlent, et compromet la sécurité juridique des projets de construction prévus et existants", signale-t-on chez Uplace, via un communiqué.

Le groupe dit cependant encore croire à une réalisation de son projet.

"Nous restons enthousiasmé par notre projet et continuerons à travailler dur pour amener en Flandre les concepts de loisirs et commerciaux les plus innovants, explique Bart Verhaeghe, président de Uplace. Nous confirmons notre confiance dans le gouvernement flamand et nous sommes confiants qu'il poursuivra sa politique de manière cohérente et juridiquement sûre. Après la suspension de notre permis environnemental il y a un mois, ceci est une nouvelle, douloureuse illustration de l'impuissance de l'entrepreneur. Nous devons patiemment constater que le Gouvernement flamand nous délivre des permis qui ensuite sont contestées devant les tribunaux par ses adversaires politiques. Mais maintenant, non seulement Uplace est affecté, mais des milliards d'investissements dans toute la zone de reconversion sont à risque."

Uplace rappelle encore qu'"aucune demande de permis n’a été refusée par le Gouvernement flamand" et qu'"aucun citoyen n’a fait appel contre le projet durant ces 10 années".

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés